RDC : Après l'AFDC, un autre parti membre du FCC dénonce la "gourmandise" du PPRD suite à l'invalidation de son président par la Cour

Publié mar 18/06/2019 - 10:26
Pprd

Le parti des Patriotes Résistants Maï-Maï, "PRM", membre du Front Commun pour le Congo, "FCC", a, dans une déclaration datée du 15 juin dernier et parvenue ce mardi à 7SUR7.CD, dénoncé l’invalidation de son autorité morale, Pardonne Kaliba Mulanga.

Selon cette formation politique, son autorité morale a été remplacée par une candidate du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie, "PPRD".

Le PRM affirme que sur la liste des voix du regroupement de la candidate du PPRD qui a remplacé son président national dans la circonscription de Fizi au Sud-Kivu, aucun candidat n'a pu atteindre le quotient électoral et précise que Pardonne Kaliba Mulanga était le 3è meilleur élu sur les quatre députés de ladite circonscription.

Le PRM dit regretter les arrêts rendus hors délais et nuitamment. Il désavoue par la même occasion la démarche du PPRD qu'il qualifie "d'obscure" et tendant à se faire poids politique de plus en plus au Parlement avec des visées gourmandes, qui ne font que discréditer le Front Commun pour le Congo.

"...Notre chère plateforme politique démocratique qui doit avoir une vision commune selon l'autorité morale, le camarade Joseph Kabila", fait indiqué ce parti politique. 

Dans la foulée, le PRM affirme que si cette intelligence utilisée par le PPRD aujourd'hui était exploitée en bien depuis longtemps dans le but d'améliorer la situation socio économico-sécuritaire du pays, elle ferait oeuvre utile et le FCC n'aurait pas pu perdre la présidentielle de décembre 2018.

Le parti des Patriotes Résistants Maï-Maï appelle le peuple congolais à la vigilance car dit-il, l'heure est grave, pire qu'avant parce que sa volonté exprimée aux urnes le 30 décembre dernier n'a pas été respectée.

"Car, la cour constitutionnelle qui a, en son sein certains membres du PPRD, s'est arrogée le pouvoir d'invalider des candidats élus comme bon lui semble. Pour ce faire, nous devons nous mobiliser comme un seul homme contre les ennemis du Congo dont l'effectif ne fait que s'accroitre", poursuit le PRM.

Ce parti membre du Front Commun pour le Congo demande au président du Regroupement Alliance pour l'Avenir, "AA/a", de ne pas baisser la garde et ne pas se décourager non plus. 

Jephté Kitsita