RDC : L'Assemblée nationale et la Ligue des femmes de l'UDPS optent pour un dialogue "franc et régulier"

Publié mar 18/06/2019 - 08:26
7SUR7.CD

Après la tension qui s'est observée entre militants du Front commun pour le Congo (FCC) et de Cap pour le changement (CACH) dans les abords du palais du peuple, les deux alliés se sont résolus à taire leur divergence par un dialogue franc et sincère.

C'est dans ce cadre qu'au nom de la présidente de l'Assemblée nationale, son directeur de cabinet a échangé avec une délégation des femmes de l'UDPS qui, par la même occasion lui ont remis un mémo.

Maker Mwangu va, au nom de Jeanine Mabunda, rassurer les femmes de l'udps sur la détermination de l'actuelle présidente de la chambre basse du parlement de faire de cette institution une maison du peuple où les voix des uns et des autres seront toujours prises en compte dans le respect des lois et textes, ce  pour la bonne marche de la démocratie au pays.

Pour l'assemblée nationale et ses femmes de l'UDPS, ce qui s'est passé appartient dorénavant au passé. Ils se sont résolus de travailler ensemble pour renforcer l'unité de la coalition FCC-CACH indispensable pour remettre le pays sur la voie du développement et de l'émergence attendus par tous.

Le directeur de Cabinet de la présidente de l'assemblée nationale réitère au nom de Jeanine Mabunda la disponibilité de cette institution à rester à l'écoute et à échanger avec toutes les parties issues de toutes les tendances politique et de toutes les  couches sociales, d'oeuvrer au regard de ses prérogatives dans l'amélioration non seulement de la pratique démocratique au pays mais également dans l'amélioration des conditions de vie de la population congolaise.

A noter que quelques jours avant ces échanges, la présidente de l'assemblée nationale s'était entretenue avec le président de la République.

Des échanges qui selon certains observateurs rassurent sur la bonne entente et la sérénité qui caractérisent les relations entre ses deux institutions du pays à savoir la présidence de la république et l'assemblée nationale.

Élysée Odia