Nord-Kivu : "Aujourd'hui, Butembo et Katwa ne sont plus de points chauds, il est important de penser à l'après Ebola", (Oly Ilunga)

Publié sam 06/07/2019 - 10:52
7SUR7.CD

La République démocratique du Congo s'achemine peu à peu vers la maîtrise définitive de la maladie à virus Ebola au Nord-Kivu [et en Ituri] après près d'une année depuis son apparition dans cette zone.

C'est le moins qu'on puisse dire après l'assurance du ministre national de la santé devant la presse ce samedi 6 juillet en ville de Goma.

A l'issue d'un tête-à-tête avec le gouverneur du Nord-Kivu, docteur Oly Ilunga a indiqué que  des efforts considérables ont été engagés par les équipes de la riposte sur le terrain afin de contenir l'épidémie.

A l'en croire, les zones de Butembo et de Katwa, jusqu'alors réputées principaux réservoirs du virus, présentent de plus en plus des signaux au vert. Ce qui fait penser que la page Ebola dans la région s'apprête à être tournée.

"C'est une situation qui est nettement améliorée par rapport à la période du mois d'avril et de mai où, suite aux violences, les activités de la riposte avaient connu un net recul. Aujourd'hui, Butembo et Katwa ne sont plus de points chauds. La plupart des efforts que nous avons faits portent leurs fruits. Il est important de penser déjà à l'après Ebola", a laissé entendre le ministre de la santé.

Cependant, reconnaissant que des zones à maîtriser ont migré vers Mabalako et Beni, docteur Oly Ilunga promet que de nouveaux efforts seront intensifiés pour que la situation y soit également maîtrisée dans un délai raisonnablement court.

Déclarée depuis Août 2018 à Mangina en territoire de Beni, cette 10ème épidémie d'Ebola a coûté la vie à plus d'un millier d'hommes au Nord-Kivu et en Ituri.

Isaac Kisatiro depuis Butembo