Kokonyangi : "Bahati est resté seul, même là où il va aller, ils vont regretter. Il va aussi dribbler là-bas. Je connais là où il est en train d'aller"

Publié dim 14/07/2019 - 14:58
7SUR7.CD

Les réactions ne cessent de tomber au sujet du divorce entre le Front Commun pour le Congo, "FCC", et le regroupement politique Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés, "AFDC-A".

La dernière en date, c'est celle de Joseph Kokonyangi, ancien membre de l'AFDC et actuellement cadre du FCC, qui considère que le sénateur Modeste Bahati est resté seul. 

Dans une interview accordée à la presse dont un extrait a été publié ce dimanche 14 juillet sur Twitter, Kokonyangi prévient cependant que Modeste Bahati fera également des dégâts là où il est en train de partir et affirme connaître sa destination.

"Qu'est-ce qui reste dans l'AFDC? Même la présidente du groupe parlementaire Néné Ilunga a fui le feu parce que là, il y a du feu, c'est pourquoi le drapeau est rouge. Donc, Bahati est resté seul. Même là où il va aller, ils vont regretter, il va aussi dribbler là-bas. Je connais là où il est en train d'aller, là ça sera des grincements de dents", a déclaré Kokonyangi.

Dans la foulée, il estime que si Bahati est capable de tourner le dos au prédécesseur de Félix Tshisekedi au sommet de l'État, il est capable de récidiver là où il partira.

"Si Bahati peut cracher sur Kabila, donc là où il va aller ça sera une catastrophe", conclut l'ancien secrétaire général adjoint de l'ex Majorité Présidentielle.

Pour rappel, Modeste Bahati ainsi que la grande majorité de l'AFDC-A ont pris leur autonomie "totale" vis-à-vis du Front Commun pour le Congo, "FCC", plateforme dont l'autorité morale est l'ancien président Joseph Kabila.

La désignation de l'ancien ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Alexis Thambwe Mwamba, comme candidat président du Sénat par Joseph Kabila Kabange est l'élément déclencheur du divorce entre les deux camps politiques.

L'ancien ministre d'État en charge du Plan Modeste Bahati Lukwebo frustré par ce choix, a décidé donc de maintenir sa candidature pour tenter de briguer la présidence de la Chambre Haute du Parlement.

Une candidature soutenue par son regroupement politique l'AFDC-A qui a tout de même perdu quelques cadres et élus qui ont eux, choisi de respecter le choix de Joseph Kabila en soutenant la candidature d'Alexis Thambwe Mwamba.

Jephté Kitsita