Mushobekwa au Conseil des Droits de l'Homme : "Il n'y aura pas de mariage homosexuel chez nous. Nos coutumes ne l'acceptent pas"

Publié dim 21/07/2019 - 12:45
7SUR7.CD

La ministre congolaise des Droits Humains, Marie-Ange Mushobekwa, a pris part au Conseil des Droits de l'Homme des Nations-Unies à Genève le 3 juillet dernier.

Dans sa prise de parole, Mushobekwa a, répondant à une question lui posée sur le mariage homosexuel en RDC, déclaré que la Constitution du pays stipule qu'un homme ne peut épouser qu'une femme.

"En République Démocratique du Congo, il n'y a aucune loi qui criminalise l'homosexualité mais en même temps, il n'y a aucune loi qui autorise le mariage homosexuel. La Constitution, la loi fondamentale de la RDC stipule clairement qu'un homme ne peut épouser qu'une femme et qu'une femme ne peut épouser qu'un homme, le code de la famille également. Et dans toutes les cultures de la RDC, aucune coutume n'autorise le mariage entre un homme avec un autre et une femme avec une autre", a dit Marie-Ange Mushobekwa.

En outre, la ministre congolaise estime que les africains en général et les congolais en particulier se doivent de protéger leurs cultures.

"Donc, à ce stade il n'y aura pas de mariage homosexuel chez nous. Parce que nos coutumes ne les acceptent pas, et puis toutes les religions reconnues en RDC, quoi que l'État est Laïc, aucune religion n'accepte le mariage homosexuel", a martelé la ministre des droits humains.

Dans la foulée, Marie-Ange Mushobekwa affirme qu'elle n'est pas personnellement prête à accepter le mariage homosexuel en République Démocratique du Congo.

Soulignons par ailleurs que certains pays africains ont légalisé le mariage homosexuel à l'instar de l'Afrique du Sud où il se pratique depuis le 30 novembre 2006.

Jephté Kitsita