RDC-EPSP : Okundji appelle l'Inspection de l'Enseignement à quitter les sentiers battus pour s'adapter à l'évolution technologique du moment

Publié sam 17/08/2019 - 08:46
Emery Okundji

La réunion annuelle des activités de l'inspection scolaire s'est clôturée vendredi 16 août dernier à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo.

C'est le ministre de l'Enseignement Primaire Secondaire et Professionnel, "EPSP", Emery Okundji Ndjovu, qui a clôturé ces assises.

Dans son allocution, Emery Okundji a rappelé que l'amélioration de la qualité de l'enseignement constitue un objectif important dans la stratégie sectorielle de l'éducation et de la formation, et que l'Inspection de l'EPSP a un rôle à jouer dans ce domaine, notamment dans la production des manuels scolaires, la formation des enseignants et le renforcement de l'encadrement pédagogique de proximité.

7SUR7.CD

"Pour ce faire, l'inspection de l'enseignement doit quitter les sentiers battus pour s'adapter à l'évolution technologique du moment...le ministère de l'EPSP a introduit les TIC dans la formation continue des enseignants en construisant des ressources équipés d'ordinateurs qui contiennent des ressources pédagogiques pour l'autonomisation", a fait savoir le patron de l'EPSP.

S'agissant des recommandations formulées à l'issue de cette réunion, le ministre de l'EPSP a émis le vœu qu'elles soient traduites en en actes pour améliorer davantage la qualité de l'enseignement.

Lors de la prochaine session d'évaluation, Emery Okundji a signifié aux inspecteurs qu'il sera intéressant de mesurer leurs performances au regard des taux d'achèvement et de redoublement observés aux maternel, primaire et secondaire de l'enseignement.

7SUR7.CD

"Ce sont là les indicateurs fiables pour déterminer le niveau d'encadrement", conclut le ministre de l'EPSP.

Rappelons par ailleurs qu'en marge de la clôture de cette réunion annuelle, le Collectif National des Enseignants du Congo, "CONECO", a remis à Emery Okundji le diplôme de mérite dénommé "Trophée Notre Beau Métier", pour le travail abattu depuis son arrivée au ministère de l'EPSP. 

Jephté Kitsita