RDC : Avec son programme « Fact checking », Facebook compte réduire la propagation de fausses informations en ligne

Publié mer 09/10/2019 - 18:13
7SUR7.CD

Le réseau social Facebook a lancé son programme « Fact checking » ce mercredi à Kinshasa devant les professionnels des médias de la RD Congo.

Ce programme "Fact checking", est un service qui permettra de vérifier les informations partagées sur Facebook et réduire la propagation de fausses nouvelles en ligne, tout en déclassant les informations fausses détectées sur la plate forme", a dit Aïda Ndiaye manager public de Facebook.

7SUR7.CD

Elle ajoute que ce programme s'inscrit dans la stratégie globale de  Facebook de promouvoir la sécurité et l'intégrité de cette plateforme. 

l'opération de  vérification sera faite, notamment par l’Agence France Presse et les observateurs de France 24, à travers les mécanismes de signalement.

Il sied de signaler que "Fact checking" est un programme lancé depuis 2017 à la fin des élections américaines. Il est actif sur 15 pays de continent africain avec plusieurs partenaires.

Elle ajoute que ce programme s'inscrit dans la stratégie globale de  Facebook de promouvoir la sécurité et l'intégrité de cette plateforme. 

L'opération de  vérification sera faite, notamment par l’Agence France Presse et les Observateurs de France 24, à travers des mécanismes de signalement.

Olivia Nloga,  chef de la communication de Facebook pour l'Afrique francophone,  a prodigué quelques conseils pour limiter la propagation de fausses informations. 
 Il s'agit notamment de :

1. Se méfier des titres accrocheurs tout en majuscule avec des points d'exclamation.

2. Examiner attentivement l'URL. Car une URL conçue pour ressembler à une autre peut être le signe d'un site de fausses informations. 

3. Effectuer des recherches sur la source.  Vérifier que l'actualité a été rédigée par une source fiable.

4. Faire attention aux mises en forme inhabituelles. Car des nombreux sites de fausses informations contiennent des fautes d'orthographe ou une présentation incohérente.

5. Tenir compte des photos. Les fausses actualités contiennent souvent des images ou des vidéos retouchées.

6. Contrôler les dates.  Les fausses actualités contiennent souvent des chronologies incohérentes ou des dates des événements modifiés.

7. Vérifier les preuves apportées. S'assurer que la source est exacte. 

8. Consulter d'autres articles. Si aucune source ne fait référence à cette actualité,  il peut s'agir d'un fake news. 

9. Se poser la question de savoir si l'actualité est un canular ou une blague ?  Car c'est difficile de faire la différence entre une fausse actualité et une forme d'humour. 

10. Certains actualités sont délibérement fausses. Faire preuve d'esprit critique en lisant les infos et ne partager que des infos crédibles.

Il sied de signaler que "Fact checking" est un programme lancé depuis 2017 à la fin des élections américaines. Il est actif sur 15 pays du continent africain avec plusieurs partenaires.

Dostin Eugène Luange