Lomami : l'UDPS dénonce "l'indifférence du gouvernement provincial face à la hausse du prix de maïs sur le marché"

Publié sam 19/10/2019 - 21:39
7sur7

La hausse du prix de maïs est observée depuis quelques jours dans les différents marchés de la ville de Mwene-ditu, dans les territoires de Ngandanjika et Luilu (Lomami). Dans la région, la mesurette se négocie actuellement à 4500 voire 5000 FC.

Cette flamblée du prix des produits de première nécessité inquiète plusieures ménagères contactés samedi 19 octobre 2019 par 7SUR7.CD.

Pour ce faire, l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social, (UDPS) fédération de Mwene-ditu a, lors d'une déclaration faite par Gérard Tshibanda Kabwe, président dudit parti politique dans la zone, dénoncé l'indifférence du gouvernement provincial face à la hausse du prix de maïs dans les différentes contrées, alors que, poursuit-il, dans les provinces voisines, les gouvernements se sont penchés sur le dossier et des solutions sont en train d'être trouvées.

Il sied de signaler que l'administrateur du territoire de Luilu, Prosper Nyembo a, dans un communiqué rendu public le vendredi 18 octobre dernier à Luputa, interdit l'exportation des produits vivriers tels que maïs, arachides, haricots et manioc jusqu'à nouvel ordre dans son entité. Cette décision a été prise dans le souci de faire face à la flambée du prix de maïs dans la province de Lomami.

Socrate Tshimanga, à Mwene-ditu