RDC : la FEC demande au gouvernement la suspension du contrôle économique, ''un élément perturbateur, chronophage et coûteux''

Publié ven 29/11/2019 - 08:21
7sur7

La Fédération des Entreprises Congolaises (FEC) demande au gouvernement d'accorder aux opérateurs économiques un moratoire sur le contrôle économique durant la période des festivités de fin d'année. 

L'appel a été  lancé ce jeudi 28 novembre 2019 par son président Albert Yuma, à l'occasion de la rentrée de cette institution, devant une assistance composée notamment des membres du gouvernement et des hommes d'affaires. 

À l'en croire, cette mesure permettra aux opérateurs économiques de fournir au pays les denrées de première nécessité sans ennuis et à de prix abordables. 

Par ailleurs, le patron du patronat dénonce les tracasseries dont sont victimes les opérateurs économiques, à travers des multiples contrôles économiques et fiscaux assortis de plus souvent des pénalités excessives, irrationnelles avec des motivations douteuses.

"Ces genres de contrôle constituent un élément particulièrement perturbateur, chronophage et malheureusement coûteux pour l'activité économique du pays", fait remarquer le patron de la FEC. 

D'après lui, l' économie nationale fait face à de sérieuses difficultés. Pour ce faire, il annonce la tenue, dans les prochains jours, d'une rencontre entre les membres de la FEC et le Premier ministre Sylvestre Ilunkamba pour adopter des résolutions drastiques en vue de relancer ce secteur. 

Merveil Molo