Butembo : 3185 filles mineures exploitées sexuellement au sein de 574 maisons de tolérance ( service genre, famille et enfant)

Publié mer 11/12/2019 - 13:11
7sur7

C'est un constat amer relevé par le service urbain du genre, famille et enfant portant sur l'exploitation sexuelle des filles mineures en ville de Butembo (Nord-Kivu).

Le résultat du  monitoring auquel il a abouti et qu'il a rendu public mardi 10 décembre dernier, en marge de la clôture d'une campagne dénommée "16 jours d'activisme de lutte contre les violences basées sur le genre", organisée en collaboration avec l'ONG Care International, le service genre, famille et enfant indique avoir répertorié 574 "quartiers généraux" dans lesquels des jeunes filles dont l'âge varie entre 12 et 17 ans sont abusivement exploitées, d'abord sexuellement, puis économiquement.

Madame Odile Dibi Mabanza, responsable de ce service, qui tire la sonnette alarme, parle de 3.185 enfants utilisées comme "des gagne-pains"
par des responsables adultes qui en tirent profit. Elle espère toutefois que ces statistiques sont interpellatrices pour que les autorités s'y impliquent.

Elle redoute par ailleurs que si rien n'est fait, Butembo risque de plonger dans une dépravation des moeurs sans merci aux conséquences incalculables d'ici 2 ans.

"Le constat est amer puisque nous avons constaté qu'en ville de Butembo, dans notre rapport, nous avons atteint 575 QG qui exploitent sexuellement et économiquement les enfants adolescentes de 12 à 17 ans. Et nous avons atteint un total de 3185 enfants filles", a-t-elle révélé.

Parmi les sources de cette immoralité, l'on note en premier, l'irresponsabilité de nombreux parents qui abandonnent telles des bêtes en divagation, leurs enfants, leur privant de l'éducation de base. Bien plus, l'éducation à la citoyenneté engagée demeure un défi majeur à relever. 

Muhindo Kisatiro, à Butembo