RDC : Les USA imposent des sanctions à un chef de file et 5 membres clés des ADF pour leur rôle dans les violations des droits humains 

Publié mer 11/12/2019 - 13:58
Parcelles Equity BAnk

Les États-Unis, à travers son ministère américain du Bureau du contrôle des avoirs étrangers (OFAC), ont arrêté des mesures restrictives contre 18 personnes de pays différents, à savoir : la Birmanie, le Pakistan, la Libye, la Slovaquie, la RDC et le Soudan du sur, pour leur rôle dans de graves violations des droits de l'homme.

C'est ce que rapporte un communiqué du département de trésor américain rendu public mardi 10 décembre dernier, en marge de la journée internationale des droits de l'homme.

S'agissant de la RDC, ces sanctions ont été imposées à un chef de file et 5 membres clés du groupe armé ADF. Il s'agit de Musa Baluku (chef de file), Amigo Kibirige, Muhammed Lumisa, Elias Segujja, Kayiira Muhammad et Amisi Kasadha.

"Aujourd'hui, l'OFAC désigne Musa Baluku, un chef de file des ADF, et cible 5 membres clés des ADF qui ont matériellement aidé les ADF à travers le recrutement, la logistique, l'administration, le financement, le renseignement et la coordination des opérations", précise ledit communiqué.

À en croire le département du trésor américain, ces mesures ont pour but de limiter les transactions financières entre principaux dirigeants de cette milice et constituent aussi un soutien dans la lutte contre l'insécurité à l'Est de la RDC.

"Le gouvernement américain soutient le gouvernement de la RDC dans ses efforts pour contrer les groupes armés et apporter la stabilité, la paix et la prospérité à la RDC, en combattant les ADF et d'autres groupes qui tentent de déstabiliser davantage le pays. Cette action vise à limiter les transactions financières et l'accès des principaux dirigeants du FAD et s'aligne sur les objectifs généraux du gouvernement de la RDC pour lutter contre l'insécurité actuelle dans l'est de la RDC", souligne-t-il.

L'OFAC insiste par ailleurs sur le fait que les États-Unis ne "toléreront pas la torture, les enlèvements, la violence sexuelle, le meurtre ou la brutalité contre des civils innocents dans le monde". 

Prince Mayiro