RDC : "Nous n’avons pas honoré, en 60 ans de gestion, le sacrifice de Lumumba" (Claudel Lubaya) 

Publié ven 17/01/2020 - 15:30
7sur7

Dans un entretien accordé à 7SUR7.CD ce vendredi 17 janvier 2020, le député national Claudel Lubaya a indiqué qu'en 60 ans de gestion de la République Démocratique du Congo, le sacrifice du héros national Patrice  Emery Lumumba n'a pas été honoré. 

"Dans l’absolu non, qu’il s’agisse de Lumumba et pour nos autres pères de l’indépendance, le Congo est de loin éloigné pour ne pas dire qu’il continue à s’éloigner de leur idéal. Il suffit de lire les vers de notre hymne national pour se rendre compte du gap manifeste entre le Congo rêvé de nos pères de l’indépendance et celui d’aujourd’hui, 60 ans après. Nous n’avons pas honoré, en 60 ans de gestion, le sacrifice de Lumumba", a-t-il déclaré. 

À en croire le président de l'Union Démocratique Africaine (UDA/Originelle), le tout premier premier ministre de la RDC est le symbole d'un patriotisme sans faille.

"Patrice Lumumba est le symbole marquant d’un patriotisme sans faille d’un homme envers sa nation et paradoxalement l’évocation de son nom rappelle la lâcheté et la trahison incarnée par la classe politique. Ce, au nom des intérêts partisans et mépris de la Nation", a indiqué l'ex-gouverneur de l'ancienne province du Kasaï Occidental. 

S'agissant de l'héritage de Patrice Emery Lumumba, il a dit garder de lui trois dimensions, à savoir :

1. Idéaliste en tant que combattant de la liberté et de la lutte contre les aliénations et surtout du rêve qu’il avait du Congo ;

2.    Patriote obstiné du fait que rien d’autre ne valait si ce n’est le Congo jusqu’au sacrifice suprême et ;

3. Un leader visionnaire qui manque au Congo d’aujourd’hui. 

Pour rappel, Patrice Emery Lumumba est l'un des pères de l'indépendance du Congo-Kinshasa acquise en 1960. Il est né en 1925 à Katako-Kombe, dans l'actuelle province de Sankuru et a été assassiné en 1961 à Lubumbashi, chef-lieu du Haut-Katanga. Chaque le 17 janvier, la RDC commémore la mort de ce héros national.

Prince Mayiro