RDC : Le député Claude Misare appelle le gouvernement à renforcer la discipline au sein de l'armée "pour faire obstacles aux différentes défections"

Publié lun 20/01/2020 - 20:58
7SUR7.CD

Le député national Claude Misare Mugomberwa a réagi ce lundi 20 janvier 2020 à la défection du colonel Michel Rukunda des rangs des Forces Armées de la République Démocratique du Congo, (FARDC).

Pour cet élu d'Uvira dans la province du Sud-Kivu qui s'est exprimé via un communiqué transmis à la Rédaction de 7SUR7.CD, en se faisant passer pour un messie de la communauté Banyamulenge, Michel Rukunda, qu'il qualifie de récidiviste invétéré, ne surprend personne.

"La décision de désertion des rangs des FARDC afin de vouloir combattre contre la Nation congolaise et les intérêts personnels du colonel Michel Rukunda au profit de sa milice tribale Gumino, prouve à suffisance combien la RDC court un grand danger sur son caractère indivisible. Ceci appelle tous les Congolais en général, et en particulier ceux des territoires d'Uvira et Fizi, et Mwenga à l'unité et à la vigilance", a-t-il fait savoir.

Dans la foulée, Claude Misare Mugomberwa affirme que prétendre que les FARDC et la MONUSCO seraient complices d'attaques contre les positions de son groupe armé Gumino, est "une parjure et une injure à la RDC car les Banyamulenge font partie des communautés bien représentées au sein des institutions de la République".

"Le fameux colonel Michel Rukunda est non seulement un imposteur mais bien plus un terminator qui a pour mission de décimer les populations voisines de Bijombo et Minembwe sous l'appui occulte de ses parrains indivisibles", renchérit-il.

Ainsi, le député national Claude Misare recommande au gouvernement de renforcer la discipline au sein de l'armée pour faire obstacles aux différentes défections, de poursuivre tous les déserteurs au sein des FARDC et établir une liste noire des déserteurs qui ne peuvent jamais être réintégrés dans les forces de sécurité de la RDC.

Cet élu national appelle la population à faire confiance aux FARDC et les soutenir dans leur engagement opérationnel contre les groupes armés nationaux et étrangers, de dénoncer tout cas suspect et de se tenir debout pour barrer la route aux ennemis de la République.

Particulièrement, il invite les communautés des territoires d'Uvira, Fizi et Mwenga de se désolidariser des groupes armés et de ne pas sombrer dans la manipulation des politiciens et "autres tireurs des ficelles qui ne cherchent que leurs intérêts égoïstes".

Claude Misare Mugomberwa exhorte les Banyamulenge de refuser d'être utilisés comme un cheval de Troie ou comme des marionnettes par des ennemis de la République "comme l'a conseillé le chef de l'État lors d'une de ses déclarations publiques à Londres".

Jephté Kitsita