Dissolution Ass. Nat. : "Je trouve ce débat un peu indécent...Nos querelles politiques internes et stériles doivent quand-même s'effacer devant l'essentiel", (Mabunda)

Publié mar 21/01/2020 - 16:54
7sur7

La présidente de l'Assemblée Nationale s'est exprimée ce mardi 21 janvier 2020, lors d'une cérémonie d'échange de vœux avec la presse nationale et internationale, sur la polémique autour de la dissolution de la chambre basse du Parlement.

Répondant à une question quant à ce, Jeanine Mabunda n'est pas allée par le dos de la cuillère et a déclaré qu'elle trouve ce débat indécent et accessoire.

"Je trouve quand-même ce débat un peu indécent, ou c'est un débat peut être accessoire et mineur par rapport à ce que moi j'appelle la douleur sociale que vivent nos frères et sœurs, je parle bien de nos frères et sœurs parce que si on nous retire nos titres nous sommes tous des compatriotes", a dit Jeanine Mabunda.

Selon la présidente de la chambre basse du Parlement, l'essentiel aujourd'hui est notamment la situation sécuritaire qui prévaut dans la ville de Beni au Nord-Kivu.

"Je pense que nos querelles politiques internes, intestines, stériles, doivent quand-même un peu s'effacer devant l'essentiel. L'essentiel pour moi aujourd'hui, de ce que nous disent les Congolais, ce qu'ils ont mal par rapport à Beni, par rapport au danger de balkanisation du Congo, par rapport à l'incertitude, la violence, la faim, l'insécurité dans laquelle vivent non seulement nos compatriotes à Beni mais aussi notre armée qui fait un travail extraordinaire", a martelé Jeanine Mabunda.

Pour rappel, le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo avait, lors de son échange avec les Congolais de la diaspora réunis en Grande Bretagne (Londres), prévenu qu'au cas où certains se permettront de perturber son travail de servir le peuple et multiplieraient des crises, l'Assemblée nationale sera dissoute.

Jephté Kitsita