RDC-Retraite de l'UDPS : J. Shabani apprécie l'initiative mais "constate que l'organisation du parti ne figure pas dans le cahier des charges"

Publié mar 28/01/2020 - 16:58
7sur7

La Commission Électorale Permanente, (CEP), de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social, (UDPS), prend également part à la retraite de 3 jours organisée par le parti qui se tient au centre Nganda à Kinshasa.

Devant la presse ce mardi 28 janvier 2020 à l'issue de la cérémonie d'ouverture, Jacquemain Shabani, président de la CEP, a rappelé que cette rencontre a toujours été voulue par sa Commission.

"Je crois que c'est peut être l'occasion pour moi de dire qu'au niveau de la CEP, nous avons sollicité depuis un certain temps que le parti puisse se retrouver dans un cadre comme celui-ci pour parler avant tout de lui-même", a déclaré Jacquemain Shabani. 

Cependant, le président de la CEP dit constater que dans le cahier des charges des activités de cette retraite de 3 jours, la vie et l'organisation de l'UDPS ne sont pas identifiées.

"Je crois que parmi les recommandations que nous, nous pourrons faire, ce que cette rencontre qui est extrêmement importante et positive, parce qu'on se retrouve ensemble dans un même endroit et on va passer 3 jours ensemble, puisse nous permettre d'organiser une rencontre où nous allons parler de nous-mêmes, de l'UDPS, de son organisation, de son fonctionnement, des difficultés qu'il rencontre parce que c'est d'abord par nous que ça commence pour influer sur les autres", conclut Jacquemain Shabani.

Pour rappel, il sera question pour l'UDPS au cours de ces 3 jours de réflexion, de se pencher notamment sur le bilan et l'évaluation de la première année de gestion de la République Démocratique du Congo par le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. 

Il sied de préciser par ailleurs que ces assises de l'UDPS et alliés interviennent après que l'UNC (Union pour la Nation Congolaise) et alliés aient appelé à transformer CACH (Cap pour le Changement) en un regroupement politique pour mieux accompagner  le président Tshisekedi.

De l'autre côté, le Front Commun pour le Congo, (FCC), avait évoqué la probabilité de se transformer en regroupement politique, conformément à la volonté de Joseph Kabila de faire un grand mouvement politique qui regroupe toutes les forces de gauche (UDPS, PPRD, Palu, UNC, etc.), dans le but de mettre fin à la multitude des partis politiques.

Jephté Kitsita