RDC : Des coups de fouet pour disperser les militants de la LUCHA en sit-in devant la mairie de Butembo

Publié ven 14/02/2020 - 13:49
7sur7

Des dizaines de militants de la Lutte pour le Changement (LUCHA), section de la ville commerciale de Butembo (Nord-Kivu) sont de nouveau descendus dans la rue ce vendredi 14 février 2020 pour notamment dire « stop aux massacres des civils à Beni », mis à l’actif de la rébellion de l’Allied Democratic Force (ADF). 

Ils sont partis de la station Takenga (centre-ville) en direction de la mairie de Butembo. Tout au début, la marche était pacifique. La police encadrait les militants. Mais, une fois arrivée à destination, la LUCHA n’a voulu lire son mémo qu'en présence des autorités urbaines qui, pourtant étaient empêchées, si l’on en croit aux sources livrées par le service de protocole à la mairie de Butembo.

La LUCHA a, alors improvisé un sit-in à l’hôtel de ville avant d’être dispersée par les éléments de la Police Nationale Congolaise (PNC) qui ont usé des coups de fouet. Quelques militants ont été grièvement blessés, puis conduit d’urgence aux soins. 

« Nous étions en train d’exiger la fin des massacres devant la mairie mais, voilà que la police nous disperse par des coups de fouet. Nous voulions des réponses à notre mémo. Ça fait longtemps que nous écrivons des mémos mais toujours sans suite », s’est désolé un militant de la LUCHA, visiblement blessé par fouet à la main. 

D’après Mwangaza Patient, un des communicateurs de la LUCHA-Butembo, bien d’autres actions seront envisagées pour pousser les autorités sécuritaires et administratives à s’investir davantage dans l’éradication des tueries dans l’est de la RDC.

Joël Kaseso, à Butembo