Kasaï-Central : Accusé "de menaces d'attentat et d'insécurité" par 11 députés, M. Kabuya dément et parle d'une campagne pour arrêter l'élan du développement

Publié jeu 20/02/2020 - 23:47
Société

 

Dans une correspondance adressée au vice-premier ministre, ministre de l'intérieur et sécurité, onze députés provinciaux du Kasaï-Central, déclarent être vicitimes des "menaces d'attentat et d'insécurité" de la part du gouverneur Martin Kabuya.

"Nous députés provinciaux du Kasaï-Central venons par la présente, dénoncer les faits de menaces d'attentat, d'imputation dommageables, d'injures publiques d'abus de pouvoir et d'insécurité à charge de Monsieur Martin Kabuya", peut-on lire dans cette correspondance.

Accusations rejetées par le numéro 1 de la province, Martin Kabuya qui parle d'une campagne pour arrêter l'élan du développement déjà amorcé.

« Je n’ai jamais menacé un député provincial, il s’agit d’une campagne des ennemis de la bonne marche de la province pour essayer de décourager notre élan pour son développement, ils sont conscients de nos efforts pour remettre la province sur les rails, ils cherchent à nous décourager mais avec l’appui du peuple centre kasaïen, nous allons y parvenir », a-t-il déclaré.

Alain Saveur Makoba et Jeff Kaleb