RDC-Grève des magistrats et financement de la gratuité : Voici les pistes de solution de J. Mabanga proposées à F. Tshisekedi

Publié jeu 20/02/2020 - 13:42
7sur7

Joseph Mabanga Phuati, co-fondateur des Forces Acquises au Changement, (FAC), en 2011 devenues Dynamique de l'Opposition et aujourd'hui la Dynamique pour la Vérité des Urnes, qui s'est confié le mercredi 19 février 2020 à 7SUR7.CD, a formulé quelques recommandations au chef de l'État, notamment sur la grève des magistrats et le financement de la gratuité de l'enseignement de base.

S'agissant de la grève des magistrats entamée depuis le 10 février dernier pour exiger entre autres l'application de la nouvelle grille barémique transmise par le conseil supérieur de la magistrature au gouvernement et l'amélioration des conditions de travail, Joseph Mabanga propose au président Tshisekedi de faire en sorte que 70% de l'enveloppe réservée aux magistrats dans le budget national soient affectés à leur rémunération.

À en croire cet acteur politique Congolais, actuellement 70% de ladite enveloppe sont affectés au fonctionnement de la hiérarchie des magistrats et seulement 30% au salaire.

"Pour l'an 2020, il faut veiller pour que l'inverse se fasse. C'est-à-dire 70% à la rémunération et 30% au fonctionnement", a dit Joseph Mabanga.

Il estime que cette répartition permettra d'améliorer le salaire des magistrats et ainsi avoir un impact positif sur les conditions de vie et de travail des magistrats Congolais.

En ce qui concerne la gratuité de l'enseignement de base, Joseph Mabanga propose au chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, de réduire le train de vie des institutions pour avoir les fonds nécessaires afin de financer cette obligation constitutionnelle mise en application depuis la rentrée scolaire 2019-2020 par le président de la République.

"Nous avons 11 milliards USD et nous savons tous que c'est 78% qui sont affectés au fonctionnement des institutions. Et donc, ça donne 7,8 milliards USD. Ce criminel, ça viole la loi. C'est la mauvaise répartition, les injustices sociales prohibées par notre loi fondamentale, j'ai cité les articles 56, 57 et 58. Je propose à Monsieur Félix Tshisekedi de diviser le 7,8 milliards USD par deux. Ça fera à peu près 39%. Donc, nous aurons 3,4 milliards USD, on diminue le train de vie des institutions. On a pas besoin d'aller pleurnicher à la Banque Mondiale", a-t-il souligné.

Il sied de rappeler par ailleurs que Joseph Mabanga avait, en date du 18 novembre 2019, saisi la présidence de la République à travers un mémorandum contenant des propositions adressées au chef de l'État au sujet de l'amélioration des conditions de vie des magistrats et la gratuité de l'enseignement de base.

Jephté Kitsita

(Ci-dessous, le mémo adressé par Joseph Mabanga au président Tshisekedi)

rezarezareza