RDC - Atelier Kibali : "le président Tshisekedi a décidé qu'aucune activité ne se fasse sans respect de l'environnement", (ministre environnement) 

Publié ven 21/02/2020 - 15:43
7sur7

Le ministre de l'environnement et développement durable a laissé entendre, jeudi dernier, que le président de la République Félix Tshisekedi a décidé qu'aucune activité ne fasse sans respect de l'environnement en RDC, pour promouvoir une bonne qualité de vie. 

C'était lors de l'ouverture de l'atelier d'échanges sur la conformité des activités ou opérations de la société Kibali aux obligations et exigences environnementales et aux standards internationaux qui se tient du 20 au 22 février, à Kinshasa.

"Nous nous inscrivons ainsi dans la volonté du président Félix Tshisekedi qui a décidé qu'aucune activité ne se fasse sans respect de l'environnement. Ces recommandations devraient pouvoir alimenter et soutenir la vision du gouvernement de la République d'un développement durable par la promotion d'une bonne qualité de vie", a affirmé Claude Nyamugabo dans son allocution. 

Il a par ailleurs, noté avec "satisfaction" les matières retenues pour ces assises qui, d'après lui, traduisent "le souci et la volonté non-équivoque de la haute direction de la société Kibali Goldmines de partager son expérience dans la gestion et la prise en mains de tous les défis environnementaux et sociaux liés au développement durable de son projet minier, de communiquer clairement, sur toutes les opérations, sur les actions, mesures et procédures mises en place, avec pour objectif principal d'améliorer la compréhension des instruments légaux et réglementaires en vigueur et d'arriver à une parfaite harmonisation des vues entre les autorités ou institutions publiques compétentes dans le secteur et toutes les sociétés minières opérant en RDC". 

Avec la forêt du bassin du Congo qui couvre une superficie d'environ 2 millions de km², la RDC est le deuxième poumon vert de la planète après l'Amazonie. D'où, la nécessité pour les sociétés qui investissent dans le pays, à l'instar de Kibali Goldmines, de respecter les lois et textes nationaux et internationaux sur la protection de l'environnement. 

Kibali, dans ses opérations,  se conforment aux obligations environnementales et aux standards internationaux,  a indiqué son directeur général Cyrille Mutombo.
C'est pourquoi la société aurifère a convié tous les acteurs étatiques et non étatiques à échanger sur les bonnes pratiques environnementales en RDC.
Kibali joue la carte de la transparence tant sur le plan environnemental que social. 
Au bout de cet atelier d'échanges de 3 jours,  plusieurs recommandations seront formulées par les participants.

P.M.