RDC : Jeanine Mabunda salue la 8ème place occupée par les FARDC en Afrique et appelle les populations de l'Est à faire confiance à l'armée 

Publié ven 21/02/2020 - 12:04
7sur7

À l'issue de sa mission de 5 jours dans l'Est de la RDC, la présidente de l'Assemblée Nationale, Jeanine Mabunda Lioko a salué le travail abattu par les Forces Armées de la RDC qui sont la 8ème puissance militaire en Afrique étant donné qu'ils sont sur le front depuis plus de deux décennies pour protéger les civils et sauvegarder l'unité du pays.

Elle l'a dit dans une conférence de presse animée ce vendredi 21 février 2020 à Goma au Nord-Kivu, à l'issue de sa tournée dans trois provinces de l'Est du pays (Nord-Kivu, Ituri et Sud-Kivu), qui avait pour objectif de faire l'état des lieux de la situation sécuritaire dans de cette région.

Cependant, Jeanine Mabunda reconnait que les efforts doivent encore être multipliés pour mettre définitivement un terme à l'insécurité dans l'Est, et appelle la population de la région à faire confiance aux Forces Armées de la République qui sont, dit-elle, appréciées, par d'autres pays voisins.

"Quand il y a des problèmes dans les régions voisines, en tout cas, je prend l'exemple de la Centrafrique, les centrafricains ont une très forte confiance dans notre armée. Alors si des gens qui sont nos voisins ont confiance et appellent notre armée au secours, ça serait étonnant que nous-mêmes les congolais nous ne puissions pas avoir confiance dans notre armée", a déclaré Jeanine Mabunda au micro tendu par 7SUR7.CD.

La cheffe de la chambre basse du parlement congolais, a également martelé qu'après sa visite, elle a découvert que l'Est de la RDC ne doit pas seulement porter l'image de la guerre vu "le dynamisme économique et l'organisation sociale" qui peuvent être des exemples pour d'autres provinces du Congo-Kinshasa.

Il convient de mentionner que Jeanine Mabunda était arrivée à Goma le dimanche 16 février dernier dans le cadre, a-t-elle dit, de ses vacances parlementaires.

Elle a ensuite visité la région de Beni où depuis octobre 2019, près de 400 civils ont été tués à la machette par les rebelles ADF en représailles aux opérations militaires de grande envergure. Elle s'est ensuite rendue à Bunia en Ituri avant de finir sa tournée à Bukavu dans le Sud-Kivu.

Glody Murhabazi, à Goma