RDC : Le FMI et le ministère des Finances évaluent le programme de référence 

Publié ven 21/02/2020 - 15:37
7SUR7.CD

Une délégation du Fonds Monétaire International, (FMI) et le ministère des finances ont fait l'état des lieux de la mise en œuvre du programme de référence ce vendredi 21 février 2020.

La délégation du FMI est conduite par Mauricio Villafuerte. Elle séjourne en RDC depuis le 19 février.

Le FMI a également axé ses échanges avec le vice-ministre des Finances Junior Mata sur la situation économique et financière de la RDC.

Plusieurs points ont été également abordés au cours de ces échanges. Il s'agit notamment de :

- L'évolution de la situation économique en 2019, au 31 janvier 2020 ainsi que les perspectives pour le reste de l'année en cours ;

- La description de la politique budgétaire en 2019 et en 2020 : Recettes, dépenses, solde, financement du déficit ou affectation de l'excédent (PTR et TOFE a fin décembre 2019 et à fin janvier 2020) ;

- État des lieux de la mise en œuvre du programme de référence à fin janvier 2020 ;

- L'aperçu sur la politique de mobilisation des recettes : politique fiscale et l'administration fiscale dont les nouvelles mesures sont déjà mises en place ; 

- La chaîne des dépenses publiques, les dépenses exécutées en procédures urgentes et en procédures exceptionnelles ainsi que les dépenses de rémunération ;

- Les grandes priorités en matière de dépenses.

Les travaux avec la délégation du Fonds Monétaire International vont se poursuivre jusqu'au mardi 25 février prochain.

Pour rappel, la mission du Fonds Monétaire International diligentée en RDC pour une semaine a pour but de mieux comprendre la situation macroéconomique du pays et aider le gouvernement à mettre en place les objectifs du programme de référence approuvé par cette institution de Bretton Woods en décembre 2019.

Selon un communiqué du FMI, ce programme doit permettre aux autorités Congolaises d’avoir plus de temps pour identifier, classer par ordre de priorité et mettre en œuvre des réformes destinées à augmenter les revenus, combattre la corruption et améliorer la gouvernance.

C’est un programme qui s’étend jusqu’en mai 2020, assorti d’un apport de 368 millions USD de soutien à la balance des paiements.

Ladite délégation avait été reçue jeudi dernier par le chef de l'exécutif national Sylvestre Ilunga Ilunkamba. Le premier ministre avait présenté les perspectives sur la situation économique de la République Démocratique du Congo.

Sele Yalaghuli, ministre des Finances, a, au cours du conseil des ministres présidé par Félix Tshisekedi jeudi dernier, insisté sur la nécessité de sauver le programme de référence avec le Fonds Monétaire International (FMI).

Le ministre des Finances a mis un accent particulier sur la nécessité pour le gouvernement de la République de respecter les engagements avec l’institution financière internationale en vue de voir s’ouvrir des perspectives financières importantes pour le pays.

Jephté Kitsita