Tribune : Prof André Mbata demande à la Diaspora congolaise de soutenir Félix Tshisekedi 

Publié lun 24/02/2020 - 19:57
7sur7

La Convention des Congolais de l'Etranger (CCE) que préside Mme Séverine Tshimini a organisé une grande conférence samedi 22 février 2020 a Bruxelles en Belgique. l'Assemblée générale de cette association qui regroupe plusieurs milliers de compatriotes vivant à l'étranger s'est tenue le dimanche 23 février 2020 dans la capitale belge.

 

Invité à prendre la parole lors de cette conférence, Prof André Mbata n'a cependant pas pu faire le déplacement de Bruxelles pour s'adresser à la Diaspora en raison de la lenteur des démarches d'obtention de visas à la Maison  Schengen de Kinshasa.

 

Prof Modeste Bahati, Sénateur, président de l'AFDC qui séjourne actuellement en Belgique  a aussi participé activement à la conférence et reçu favorablement le message que le constitutionnaliste a fait parvenir à la CCE en particulier et à la Diaspora congolaise en général.

 

 

(Ci-dessous le message dans lequel le professeur  des universités interpelle notre Diaspora et lui demande d'oeuvrer davantage pour la consolidation de l'alternance démocratique en soutenant président Félix Tshisekedi qui symbolise cette alternance, la première dans notre pays  depuis l'indépendance et aussi la première en Afrique centrale et des grands lacs depuis le début du 21e siècle)

 

 

 

"Chers Compatriotes Membres de la CCE et de l'ensemble de la Diaspora congolaise à l'étranger,

 

Je remercie Mme la Présidente, toute son équipe du Comité de direction ainsi que tous les membres de la CCE pour m'avoir invité au Colloque.

 

Je ne puis malheureusement pas être des vôtres aujourd'hui ni présenter la communication que j'avais préparée  pour  la simple raison que le visa ne m'a pas été accordé à temps, les délais de traitement des demandes de visas Schengen en RDC étant plus longs que dans plusieurs autres pays!

 

Je partage votre déception et celle de nombreux autres compatriotes résidant en Europe qui avaient souhaité faire le déplacement de Bruxelles pour venir m'écouter.

 

Je formule néanmoins l'espoir d'être parmi vous dans un avenir proche et de pouvoir honorer ce rendez-vous manqué lorsque je recevrai une nouvelle invitation de la CCE.

 

Je vous prie de ne jamais l'oublier: l'Europe, l'Asie, l'Amérique, l'Océanie ou le reste de l'Afrique peuvent nous servir de résidence, mais la RD Congo, le don le plus précieux que nous avons reçu de Dieu et hérité de nos aïeux est plutôt  notre domicile! C'est la raison pour laquelle nous allons nous battre pour qu'aucun congolais ne soit jamais privé de sa nationalité d'origine peu importe qu'il ait acquis une ou plusieurs autres nationalités dans le monde. 

 

C'est aussi la raison pour laquelle le développement de la RD Congo devrait rester au centre de vos préoccupations et que vous devriez garder les mêmes sentiments que ceux des Juifs en terre egyptienne ou ailleurs.

 

Je ne puis m'empêcher de saluer votre engagement patriotique malgré les milliers de kilomètres qui vous séparent de la mère-patrie.

 

L'alternance démocratique a eu lieu au pays avec l'élection de Félix Tshisekedi comme Président de la République. Cette alternance, nous la devons également aux Congolais de la Diaspora.

 

Félix  Tshisekedi étant lui-même issu de cette Diaspora, il est normal que celle-ci continue de lui apporter  son soutien dans son combat pour servir "Le Peuple d'Abord" simplement parce que ce combat du changement a toujours été  le nôtre!

 

Il est vrai qu'il ne devrait pas s'agir d'un soutien aveugle, mais ne pas accompagner positivement le changement survenu équivaudrait à  une complicité avec ceux qui ne recherchaient que l'inanition de la Nation.

 

Je ne pense pas un seul instant qu'une diaspora responsable comme la nôtre puisse faire le choix de la trahison de notre peuple qui a toujours aspiré au changement. Notre Diaspora qui l'a démontré à plusieurs reprises devrait en être félicitée.

 

Frantz Fanon qui avait été  bien inspiré en déclarant que l'Afrique avait la forme d'un revolver dont la gachette était placée en RDC revient pour nous interpeller à l'occasion du Coĺloque de ce samedi 22 et de votre assemblée générale du dimanche 23 février 2020: "Chaque génération doit dans une relative opacité...DECOUVRIR sa mission, l'ACCOMPLIR ou LA TRAHIR". 

 

Je me réjouis que nous appartenions tous à une génération qui a découvert sa mission de bâtir, au coeur de l'Afrique, un pays plus beau qu'avant, et d'accomplir cette mission sacrée. 

 

Une telle génération qui est la nôtre s'oppose ontologiquement à cette autre génération-là qui n'avait pas su découvrir sa mission ou qui, l'ayant découverte, avait plutot choisi de la trahir en sacrifiant l'intérêt de leur peuple sur l'autel de leurs  interêts matériels égoïstes de pouvoir et d'argent.

 

Aussi, comme je l'ai souvent dit, seuls deux camps existent, le camp de ceux qui sont pour l'inanition de la Nation et celui de ceux qui sont plutôt pour sa vie et sa grandeur. La neutralité ne serait qu'une autre face de la trahison ou une complicité envers les forces de l'inanition. 

 

Une génération responsable reste cependant une génération engagée.

 

Avec un nouveau Président élu mais  une majorité parlementaire des artisans de l'inanition de la Nation dans un environnement politique dominé par ĺa culture des antivaleurs telles que la haine, le clientélisme, ĺ'injustice, la corruption, le vol, le détournement des deniers publics, l'enrichissement personnel illicite par le jeu des commissions et des retro-commissions, nous ne pouvons jamais nous permettre de dormir sur nos lauriers. 

 

Notre lutte doit continuer et notre engagement pour le changement dans notre pays exige un réarmement mental continuel.

 

Tout en vous souhaitant plein succès et espérant être avec vous très prochainement, je ne doute pas un seul instant que le Colloque et l'Assemblée générale de la CCE puissent  constituer des occasions pour un re-engagement de la Diaspora congolaise en vue de la consolidation démocratique et du developpement dans leur pays.

 

André Mbata Mangu

Professeur des Universites