Kinshasa : À la veille du déconfinement de la Gombe, Dr Muyembe appelle les Kinois à la prudence pour stopper la propagation de la covid-19

Publié dim 28/06/2020 - 12:13
Photo droit tiers

Le Secrétariat technique de la cellule de la riposte Covid-19 a, dans un message de sensibilisation lancé à l'occasion du déconfinement de la commune de la Gombe prévu ce lundi, indiqué qu'il veut une population congolaise, particulièrement Kinoise sans covid-19 après le déconfinement progressif.

Le Secrétariat technique de la riposte contre la Covid-19 (ST/CMR) que coordonne le docteur Jean-Jacques Muyembe dit remercier la population pour sa patience et son soutien aux activités de la riposte durant la période du confinement de la Gombe. 

De ce fait, il invite la population de Kinshasa à être prudente et à respecter strictement les mesures barrières pendant la période du déconfinement progressif afin de limiter la propagation du coronavirus dans cette ville.
 
Pour se protéger contre le coronavirus, le secrétariat technique rappelle que tout le monde est appelé à :

- Se couvrir le nez et la bouche avec un mouchoir en papier :
 
- Tousser et éternuer dans le pli du coude ;

- Jeter son mouchoir à papier après usage dans une poubelle la plus proche ;

- Se laver systématiquement les mains à l’eau et du savon ; 

- Désinfecter les mains par frictions avec une solution hydro alcoolique ;

- Porter le masque afin de protéger les autres en cas de contacts rapprochés ;

- Garder une distance de 1 mètre au moins pour protéger les autres en cas de contacts rapprochés ;

- Rester chez soi si la sortie est moins importante ;

Par ailleurs, le secrétariat technique appelle la population Kinoise à ne pas oublier le respect des modalités pratiques du déconfinement progressif de la commune de la Gombe édictées le 23 juin dernier au cours de la réunion présidée par le premier ministre. 

Il s’agit entre autres de l’ouverture des magasins, banques, entreprises de télécommunication, sièges sociaux des établissements, services et administrations publics, sociétés commerciales et industries, restaurants et cafés, ainsi que du rehaussement des effectifs dans les cabinets ministériels.

Jephté Kitsita