Franck Diongo : "Le président de la CENI n'est pas encore désigné ni entériné"

Publié sam 04/07/2020 - 16:06
7sur7

Franck Diongo, président du parti politique Mouvement Lumumbiste Progressiste (MLP), a, dans une interview accordée à 7SUR7.CD le vendredi 03 juillet 2020, qualifié d'irrégulier l'entérinement par l'assemblée nationale de Ronsard Malonda comme président de la CENI. 

"La fraude corrompt tout. Le  président de la CENI n'est pas encore désigné ni entériné. L'entérinement irrégulier par l'assemblée nationale, il n'y a eu ni vote ni débat. Ce n'est pas [une désignation]  un entérinement. Donc, à ce jour et moi et mon parti et le peuple congolais et tous ceux qui aiment l'État de droit ne reconnaîtront jamais Malonda comme président de la CENI" , a déclaré Franck Diongo.

Et de poursuivre : "Les confessions religieuses n'ont pas encore désigné les candidats de la CENI. On prétend que Malonda serait désigné par l'église Kimbanguiste. Celle-ci  ne reconnait pas avoir désigné un candidat. Ça c'est le candidat politique du FCC". 

F. Diongo qualifie Malonda d'un candidat contre la démocratie et  son entérinement de frauduleux. 

"Il [Ronsard Malonda] est  entériné frauduleusement. C'est un candidat contre la démocratie,  transparence et contre l'honnêteté. Un candidat sera désigné régulièrement et prochainement", a-t-il renchéri.

Remontant à la désignation de Malonda, Franck Diongo reconnait au ministère de l'intérieur la prérogative de convoquer la réunion en vue de la désignation des membres de la CENI. 

"Madame Mabunda n'a pas qualité de convoquer toutes ces réunions pour désigner. C'est le ministre de l'intérieur qui devrait organiser tout ça.
Cette désignation  n'aboutira pas c'est irrégulier", a martelé le président du MLP. 

En outre, Franck Diongo prévoit de mobiliser le peuple congolais pour faire échec à cette initiative. 

"Le peuple congolais va rendre un arrêt populaire qui va permettre au président de la République de prendre ses responsabilités", a-t-il ajouté.

Après son entérinement  par l'Assemblée nationale, le choix de Ronsard à la tête de la CENI est contesté par la majorité de la classe politique et sociale de la République Démocratique du Congo. 

Pour rappel, l'église Kimbanguiste avait, à travers un communiqué, démenti avoir délégué un représentant lors des assisses qui ont porté Ronsard Malonda à la tête de la CENI.

Roberto Tshahe