Kasaï-Central : Des syndicats des enseignants exigent la réhabilitation du directeur provincial de SECOPE à Luiza  "suspendu injustement" 

Publié mer 05/08/2020 - 11:14
7sur7

Les syndicats des enseignants dont le  SYNECAT (syndicat national des enseignants catholiques), SYECO (syndicat des enseignants du Congo), ont réclamé dans une déclaration rendue publique le mardi 04 août 2020, la réhabilitation de Désiré Mokuba, directeur provincial du service de contrôle et de la paie des enseignants "SECOPE" du Kasaï-Central 2, dont le siège se trouve à Luiza.

Ces syndicats estiment que ce cadre de l'enseignement a été "injustement suspendu" par le gouverneur au mois d'avril dernier.

Ils rappellent que Désiré Mokuba a été traîné en justice "dans un dossier monté de toutes pièces par ses détracteurs voulant à tout prix le remplacer", mais il a été blanchi par le parquet près la cour d'appel du Kasaï-Central en classant le dossier sans suite.

Ces enseignants indiquent que le gouverneur devrait le réhabiliter dans ses fonctions au regard de l'article 42 alinéa 3 de la loi 16/03 portant statut des agents de la carrière de service public de l'État. Fort est de constater que depuis son acquittement, le gouverneur est resté indifférent jusqu'à ce jour pour lever cette mesure qui du reste est tombée caduque en date du 20 juillet 2020.

Ne sachant pas à quel saint se vouer "au moment que l'affaire administrative est devenue politique", Mokuba a saisi la cour d'appel du Kasaï-Central pour être rétabli dans ses droits.

Au cours de l'audience de ce mardi, les avocats conseil du suspendu, ont soulevé une exception, déclarant que la partie défenderesse n'avait pas mandat de représenter le gouvernement.

"Nous avons montré que la province qui était partie au procès n'a pas justifié sa qualité, même le ministère public a soutenu notre position, mais la cause est prise en délibéré pour que la cour nous partage dans un bref délai", a expliqué Maître Oscar Mukengeshayi.

Alain Saveur Makoba, à Kananga