RDC : La Dynamique pour la Consolidation des Acquis Démocratiques déconseille le dialogue extra-intstitutionnel et propose la réforme de l'État

Publié lun 10/08/2020 - 18:45
7SUR7.CD

La Dynamique pour la Consolidation des Acquis Démocratiques a, dans un point de presse tenu ce lundi 10 août 2020 à Kinshasa, déconseillé "l'idée d'un énième dialogue extra-intstitutionnel", et proposé à la place la réforme de l'État.

"Nous proposons ainsi qu'il soit envisagé dans une vision holistique, des réformes substantielles englobant plusieurs éléments et de manière coordonnée et interdépendante", a fait savoir Augustin mampuya, coordonnateur de la Dynamique.

Selon Augustin Mampuya, il faut des réformes substantielles qui vont, si nécessaire, être introduites par étapes et de manière graduelle, mais qu'il faut d'ores et déjà concevoir et décider de manière consensuelle au sein de la coalition FCC-CACH.

"Les réformes isolées, quelle que soit la qualité des solutions qu'elles proposent, ne peuvent pas résoudre tous les problèmes complexes et délicats des crises, qui ne sont pas que des crises électorales, mais des crises du système", a-t-il renchéri.

Ladite Dynamique estime que les réformes destinées à consolider et à renforcer les acquis de la jeune démocratie du pays doivent être conçues et décidées dans le cadre institutionnel réglé par la Constitution et mis en place depuis les élections dont issus le président de la République, le parlement et le gouvernement.

Dans la foulée, la Dynamique pour la Consolidation des Acquis Démocratiques recommande à la classe politique de s'abstenir de nourrir et d'entretenir des crises dans le seul objectif d'affaiblir les uns et de se positionner seul sur la scène politique.

Par ailleurs, la Dynamique pour la Consolidation des Acquis Démocratiques dit tenir à la disposition des responsables de l'État le détail des propositions relatives à la réforme de l'État. 

Elle dit, en outre, se donner la tâche de rencontrer toutes les autorités nationales mais aussi les responsables des forces politiques et sociales intéressées par la question ainsi que le corps diplomatique, et affirme qu'elle demeure ouverte à tout Congolais qui partage son souci et ses idéaux. 

Jephté Kitsita