RDC : Le ministre de l'Environnement sollicite l'intervention du Fonds Forestier National pour l'implémentation du projet "Jardins scolaires : 1 milliard d’arbres à l’horizon 2023"

Publié sam 15/08/2020 - 10:05
Photo droits tiers

Le ministre de l'environnement a, lors de la 44ème réunion du conseil des ministres tenue le vendredi 14 août 2020, présenté le projet d'institution des « jardins scolaires : un milliard d’arbres à l’horizon 2023 ». 

À en croire Claude Nyamugabo, ce programme vise à réaliser un grand chantier communautaire et éco-citoyen de restauration écologique à fort bénéfice socio-économique au profit des populations urbaines et rurales.

« Ce projet vise à couvrir les 26 provinces sur une superficie totale de 5 millions d’hectares », indique le compte rendu de la réunion du conseil des ministres signé par le porte-parole du gouvernement David-Jolino Makelele. 

Plusieurs objectifs sont visés, parmi lesquels :

-La formation de 20.000 enseignants et d'un million d’écoliers engagés dans l’action climat ; 
-L’atténuation de la pollution d’air ; 
-L’atténuation du dérèglement climatique et des risques d’inondations, dans près de 20 villes.

Pour sa concrétisation, le ministre Nyamugabo a proposé aux membres du gouvernement un calendrier des activités partant de septembre 2020, en plaidant pour son adoption et sa prise en charge par le trésor public.

Il a, en outre, souhaité l’intervention du Fonds Forestier National, pour son implémentation. D'après le ministre, cet établissement public ne fonctionne pas à ce jour de manière régulière, c’est-à-dire avec ses organes statutaires, à savoir : un conseil d’administration et une direction générale, ce, depuis plusieurs années.

Pout sa part, le président de la République s’est dit engagé à désigner dans un bref délai, les animateurs de cette structure. 

Merveil Molo