Beni : Au moins 10 morts dans une nouvelle attaque ADF à Mbau

Publié lun 21/09/2020 - 09:11
Photo 7SUR7.CD

Au moins dix (10) personnes sont mortes dans une nouvelle attaque mise à l'actif des rebelles d'Allied Democratic Forces (ADF) en secteur de Beni-Mbau, sur la route nationale n°4 (qui mène vers Kisangani, Ndlr), la nuit de dimanche à ce lundi 21 septembre 2020. Les assaillants ont également pris en otage plusieurs autres civils. Ils ont opéré notamment à Kitoho et Vuppiri.

Le bilan encore provisoire dressé à 7SUR7.CD par l'administrateur du territoire de Beni, Donat Kibwana, fait cependant état de 10 civils tués. Il s'agit, d'après lui de 6 hommes et de 4 femmes.

"Nous sommes dans une inquiétude ce lundi. Les rebelles ont fait incursion dans cette partie après avoir dévié les positions des éléments des FARDC. Ils ont tué par armes à feu et à la machette nos civils et ont pris en otage plusieurs autres dont le chef du village", a-t-il ajouté. 

L'information est également confirmée par la société civile locale qui, de son coté, dresse un bilan de 11 morts lors de l'incursion rebelle.

"Il y a 11 personnes tuées dont 10 civils, plusieurs autres portés disparues. 4 maisons incendiées et plusieurs animaux domestiques emportés", a fait savoir Esdras Mathe, président de la jeunesse en secteur de Beni-Mbau.

Un rescapé de ce drame explique en outre que les assaillants étaient constitués des hommes, femmes et enfants. Il affirme avoir vu ses parents égorgés par les rebelles.

"C'est grâce à Dieu que je me suis sauvé des mains des rebelles. Ils ont tué toutes les personnes qu'ils venaient de prendre en otage dans notre parcelle où ils ont incendié 4 maisons avec tous les biens qui s'y trouvaient", a-t-il déclaré à 7SUR7.CD.

Cependant, d'autres sources abordées sur-le-champ ont déclaré avoir vu des rebelles à quelques mètres du lieu de crime aux heures matinales de ce lundi en train de préparer de la nourriture dans une vallée près de Vupiri.

Il sied de signaler par ailleurs que face à ces nouvelles tueries, toutes les activités socio-économiques sont paralysées dans le secteur de Beni-Mbau. Sur place, certains habitants se dirigent vers d'autres entités supposées sécurisées.

Bantou Kapanza depuis Beni