RDC : des structures travaillent pour rendre accessible l’information publique en matière de santé et améliorer l’accès aux soins 

Publié lun 21/09/2020 - 19:48
7sur7

Même en matière de santé, les gens ont droit à l’information publique. Il permet aux citoyens de disposer d’informations précises sur les médicaments, les traitements, l’existence des centres de santé spécialisés, les coûts de soins médicaux.

Des informations difficilement accessibles qui occasionnent  l’inégalité des soins. Des personnes qui souffrent  par exemple de la drépanocytose, l' albinisme font face à des contraintes pour des soins de qualité. 

Face au déficit d’information, un réseau des journalistes s'est lancé dans la sensibilisation des communautés et les aider accéder à des informations de qualité sur la santé sexuelle et reproductive. 

Le réseau des journalistes pour la santé sexuelle et reproductive (RJSSR) fournit principalement des informations importantes notamment sur la planification familiale, la contraception, les maladies sexuellement transmissibles(MST), l'accès à l’avortement sécurisé prévu à l'article 14 du protocole de Maputo. 
 
« Je me suis dit que les gens sont ignorants, c’est pourquoi, nous avons un comportement irresponsable face à notre sexualité. Les gens ont besoin d’être informés(...) Nous avons une culture où les gens ne parlent pas de ces sujets », a reconnu Bibiche Mbete coodonnatrice du réseau,dans une interview accordée le week-end à 7SUR7.CD.

Le réseau organise des campagnes en ligne et oriente les personnes vers les centres de prise en charge. Au delà, il envisage de lancer un site pour mettre à la disposition du public les informations sûres et vérifiées sur les questions de la santé sexuelle et la reproduction : des études menées par des organisations spécialisées qui pourront servir aux journalistes, chercheurs et étudiants.

Quant à la Fondation Bomoko, elle met à la disposition du public des informations sur le cancer : accessibilité au diagnostic, orientation au traitement et soutien aux malades. La structure se mobilise afin de sauver des vies et insiste sur la prévention comme meilleure des mesures. 

Le droit à la santé est lié notamment à l’accès à l’information. Il permet au gouvernement ou le secteur privé d’engager les resssources nécessaires pour améliorer l’accès aux soins de santé pour tous et les politiques sur la couverture sanitaire. Surtout en période de crise due à la Covid-19, il est crucial de mettre en évidence  le pouvoir ou le rôle clé de l'accès à une information fiable, crédible pour sauver des vies.

Ange Makadi Ngoy