RDC : Le manque à gagner des exonérations d'1 milliard $ par an évoqué par les régies financières est en harmonie avec les chiffres communiqués par l'IGF (Mise au point)

Publié mer 23/09/2020 - 17:03
7sur7

Le chiffre de 5 milliards de manque à gagner provenant des exonérations évalués par l'Inspection Générale des Finances (IGF) est en parfaite harmonie avec la dépense fiscale d'1 milliard par an communiquée par les régies financières pour la simple raison que les exonérations sont toujours accordées pour une durée allant de 3 à 5 ans.

Les estimations de l'IGF de 5 milliards concernent les dégâts des exonérations durant toute la période où elles agissent sur les finances publiques.

Tout observateur économique averti comprendra fort bien que les exonérations coûtent 5 milliards pendant leurs exécutions qui s'étalent de 3 à 5 ans.

En  plus, l'IGF constate qu'actuellement la DGDA à elle seule traîne de déclaration de plus d'1 milliard USD de valeur vif des marchandises sorties déjà en douanes mais dont on a pas apuré parce qu'en attente des décisions qui tardent à être déposées à ses services (déclarations incomplètes).

Ceux-là qui ont détruit les finances publiques par les exonérations illégales veulent se faire une conscience tranquille en minimisant leurs dégâts. Les fossoyeurs des finances de nos finances doivent avoir honte car étant à la base de la misère de notre peuple.

Pourquoi on ne parle pas de 1200 exonérations déclarées par l'IGF dès lors  qu'à ce jour le nombre d'exonérations s'est déjà chiffré à 2.300 dont 1.424 illégales supprimées par le gouvernement pendant le conseil des ministres.

Service de communication de l'IGF