Haut-Uélé : Une pétition lancée pour exiger la destitution du président de l’Assemblée Provinciale

Publié sam 26/09/2020 - 21:54
Photo : Droit tiers

Isaac Degba, cadre du parti politique Envol a initié vendredi 25 septembre 2020, une pétition contre le président de l’Assemblée Provinciale du Haut-Uélé qu’il reproche un « copinage direct » avec le gouverneur Christophe Baseane.

L’initiateur attend récolté 20 mille signatures pour la réussite de sa démarche et destituer le président de cet organe délibérant.

« C’est en ma qualité de citoyen congolais, en ma qualité d’acteur politique que je me suis référé aux dispositions de l’article 27 de la constitution tel que modifié à ces jours, et là nous avons lancé les 12 griefs où l’on a reproché au président de l’Assemblée Provinciale, un copinage direct avec le gouverneur de province, et que son rôle traditionnel a déjà été hypothéqué. Voilà donc en cette qualité de citoyen averti et autochtone de la province, j’ai voulu comprendre qu’il y a un amalgame qui s’observe. Nous comptons recevoir sur l’ensemble de la province 20 mille signatures », a-t-il déclaré.

En réaction, le président de l’organe délibérant de la province du Haut-Uélé, le député Afounde Sumbu, estime « qu’être exécutif n’est pas synonyme d’être ennemi du gouverneur ».

« Au Congo, c’est la démocratie. Les gens sont libres d’exprimer ce qu’ils ont comme idée. Une destitution d’une autorité élue démocratiquement, c’est la loi qui désigne surtout pour un député. Qu’ils fassent leurs démarches oui, si ça réussi ce que les lois autorisent la destitution d’un président de l’Assemblée Provinciale. Moi je ne suis pas ennemi du gouverneur, c’est l’Assemblée qui a donnée naissance au gouverneur, l’Assemblée n’est pas ennemi de l’exécutif, l’Assemblée doit collaborer tout en gardant la séparation des pouvoirs », a rétorqué Afounde Sumbu, président de l’Assemblée Provinciale du Haut-Uélé.

Le Haut-Uélé est une province située dans le Nord-est de la République Démocratique du Congo. Très souvent, elle connait des incursions des éleveurs sud-soudanais Mbororo. Une situation qu’a toujours dénoncé de nombreuses corporations de la société civile dans la région.

Joël Kaseso