RDC : Le député Claude Misare saisit Tshisekedi pour obtenir l'annulation du point 10 de l'article 8 du décret érigeant "frauduleusement" Minembwe en commune 

7SUR7

Le député national Claudel Misare Mugomberwa a, dans une correspondance adressée au chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et transmise ce mardi 6 octobre 2020 à 7SUR7.CD, dénoncé la démarche relative à l'instauration de Minembwe (Sud-Kivu) en commune par le décret du 13 juin 2013 et concrétisé depuis maintenant un peu plus d'une semaine.

À en croire cet élu d'Uvira au Sud-Kivu, cette instauration a été faite en voilation de la loi.

"Premièrement, elle a été érigée en commune en violation des dispositions de l'article 46 de la Loi Organique n°08/016 du 07 octobre 2008 portant composition, organisation et fonctionnement des entités territoriales décentralisées et leurs rapports avec l'État et les provinces, qui fixe le nombre d'habitant à 20.000 pour qu'une entité soit érigée en commune", a écrit cet élu d'Uvira.

En deuxième lieu, Claude Misare affirme que son érection en commune n'a pas reçu l'avis conforme de l'assemblée provinciale du Sud -Kivu, mais elle fut insérée frauduleusement sur la liste en violation de la recommandation de l'Assemblée provinciale n°09/200 plénière/ASPRO/SK du 07/10/2009 portant avis conforme de l'Assemblée provinciale du Sud-Kivu sur les agglomérations à ériger en villes et en communes dans la province du Sud-Kivu.

"Au moment où les crimes contre l'humanité et dégâts en materiels ne cessent d'étre enregistrés dans les Hauts Plateaux d'Uvira, Fizi et Mwenga dans la province du Sud-Kivu, le Ministre national de la Défense et Anciens combattants, Son Excellence Monsieur Aimé Ngoy Mukena et le Ministre d'Etat de la décentralisation et rèformes institutionnelles, Son Excellence Monsieur Azarias Ruberwa ont commis une faute d'abus de pouvoir en imposant l'installation inopportune des animateurs de la Commune précítėe. Cette façon d'agir est aujourd'hui à la base d'une vive tension sur toute l'etendue de la Republique et dans la Sous-région des Grands-Lacs", a déploré ce député national.

Par ailleurs, Claude Misare révèle qu'au lendemain de cette installation, la population a été surprise de la descente de l'Ambassadeur des Etats-Unis en RD. Congo à Minembwe pour "des fins inconnues et qui poussent à craindre que le fameux plan de balkanisation du pays serait déjà en marche à partir de Minembwe".

"Afin de préserver la paix, la cohésion sociale et la sécurité dans les Hauts Plateaux d'Uvira, Fizi et Mwenga, je sollicite l'annulation du point 10 de l'Article 8 du Décret n°13/029 du 13 juin 2013 en annexe, car depuis que le village Minembwe fut érigée en commune, il n'y a pas d'harmonie relationnelle et sociale entre les différentes communautes locales. La population congolaise a besoin de la paix", a fait savoir cet élu d'Uvira.

Il sied de préciser par ailleurs que le député national Claude Misare a promis de déposer un autre recours au Conseil d'Etat dans un bref délai.

Pour rappel, l'instauration de Minembwe en commune est loin de faire l'unanimité au sein de la classe sociopolitique congolaise. L'opposant Martin Fayulu Madidi ainsi que le député national Delly Sesanga ont dénoncé cette démarche.

Jephté Kitsita

Étiquettes