Crise au Kasaï-Oriental : Le sénateur Auguy Ilunga appelle le gouverneur et le président de l'assemblée provinciale à privilégier l'intérêt de la population

Publié ven 16/10/2020 - 13:01
7SUR7.CD

Le sénateur Auguy Ilunga Civuila a, dans une interview accordée à 7SUR7.CD ce vendredi 16 octobre 2020, déploré et condamné la crise institutionnelle qui sévit dans la province du Kasaï-Oriental depuis quelques jours. 

Face à cette situation, le sénateur Ilunga appelle le gouverneur et le président de l'Assemblée provinciale du Kasaï-Oriental, à privilégier les intérêts de la population de cette partie de la République Démocratique du Congo.

"Considérant la situation socio-politique qui prévaut actuellement au Kasaï-Oriental, en ma qualité de sénateur, sage da la République qui preste dans la chambre haute du parlement, une chambre de modestie, modération et distinction, je me fais le devoir patriotique d'inviter les responsables de deux institutions provinciales à privilégier l'intérêt de la population, qu'ils sont sensés amener au progrès et au bien-être", a déclaré le sénateur Ilunga. 

Pour le président du groupe provincial Kasaï-Oriental au sénat, un organe officiel chargé de soulever et traiter les questions particulières liées aux intérêts de la province, cela ne saurait être possible que si chaque institution jouait son rôle régalien, en évitant d'empêcher l'autre d'exercer ses attributions. 

À ceux qui tentent de profiter de cette situation pour aggraver la crise, cet élu des élus les appelle à la maîtrise pour éviter de détruire la vie des autres à travers des paroles insensées. 

"La province du Kasai-Oriental n'a que faire des disputes au sommet de ces organes dirigeants", conclut le sénateur Auguy Ilunga Civuila.

Pour rappel, les violons ne s'accordent plus entre Yves Muamba, président de l'Assemblée provinciale et Jean Maweja Muteba gouverneur de province depuis quelques jours.

Le chef de l'exécutif provincial était invité à présenter un rapport sur  sa gestion devant les élus provinciaux, chose que son parti, l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), n'a pas digéré.

Des jeunes se réclamant du parti présidentiel sont descendus dans les rues pour réclamer le départ de Muamba Yves qu'ils accusent de bloquer l'action du gouverneur.

Jephté Kitsita