RDC : L'église Kimbaguiste désigne Denis Kadima comme son candidat à la tête de la CENI 

Publié sam 17/10/2020 - 22:04
7SUR7

L'église Kimbaguiste a désigné Denis Kadima comme son candidat à la présidence de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). 

L'annonce a été faite par lui-même mercredi dernier, à l'issue d'une audience lui accordée par le chef spirituel de cette église à Nkamba, dans la province du Kongo Central. 

C'était en marge des activités de la célébration de la mort et de la vie. Il s'agit de la mort physique de Simon Kimbangu, initiateur de l'église Kimbaguiste, le 12 octobre 1951. Une date qui coïncide avec la naissance de Simon Kimbangu Kiangani, son petit-fils, à Kinshasa. 

Pour Denis Kadima, c'est un honneur de suivre les mots du chef spirituel Kimbaguiste qui veut que les enfants étudient pour que l'homme noir prenne la relève dans le monde. 

À cet effet, le candidat à la présidence de la centrale électorale a affirmé avoir suivi le conseil de Simon Kimbangu Kiangani. Ce qui, d'après lui, lui a valu de travailler dans le domaine électoral en Afrique. 

"Aujourd'hui, papa Simon m'a honoré en me conseillant de jouer ce rôle là pour que ça soit moi qui améliore les conditions de ce pays. J'en suis vraiment honoré et très reconnaissant", a déclaré D. Kadima. 

Pour rappel, le processus de désignation de nouveaux animateurs de la CENI est à l'arrêt. Ce, après l'entérinement de Ronsard Malonda comme président de la centrale électorale par l'Assemblée nationale en juillet dernier. 

En effet, l'église catholique et l'église du Christ au Congo, deux des confessions  religieuses qui participent au processus de désignation du candidat président de la CENI, ont rejeté cet entérinement. 

Elles appellent, en revanche, aux réformes électorales comme préalables à la désignation de nouveaux animateurs de la centrale électorale. Il faut signaler également que le président de la République Félix Tshisekedi n'a pas jusque là pris acte de l'entérinement de Ronsard Malonda comme président de la CENI. Il a plutôt appelé les parties prenantes audit processus de désignation des animateurs de cette institution d'appui à la démocratie à œuvrer pour un consensus autour de cette affaire. 

Prince Mayiro

Étiquettes