Lualaba : La CNDH dénonce le non-respect des cahiers de charges par les entreprises minières

Publié dim 18/10/2020 - 07:20
Photo 7SUR7.CD

La Commission Nationale des Droits de l'Homme (CNDH), bureau de représentation du Lualaba, monte au créneau pour fustiger le non-respect des cahiers de charges par les entreprises minières.

Dans une interview accordée à 7SUR7.CD le samedi 17 octobre 2020, Arthur Kabulo, coordonnateur provincial de la CNDH a dénoncé l'attitude de ces sociétés qui est une violation des droits humains.

"Ici au Lualaba, les entreprises minières ne respectent pas leurs cachiers de charge. Elles font juste semblant de respecter. Ce non-respect constitue un obstacle majeur à l'épanouissement de nos populations (communautés impactées par les projets miniers, Ndlr). Chose qui constitue une violation des droits humains", fustige Arthur Kabulo.

Il appelle à l'implication du ministère national des mines pour résoudre cette question relative à la responsabilité sociétale des entreprises. 

"Nous appelons le ministère national de tutelle de s'impliquer totalement et de manière consciente pour que les entreprises minières respectent à la lettre leur part de responsabilité vis-à-vis des communautés, pour que ces dernières palpent du doigt leur développement", a-t-il dit. 

Pour cette institution d'appui à la démocratie, les activités minières doivent intégrer les préoccupations d'ordre économique et social en rapport avec le développement des espaces au sein desquels elles exercent leurs activités.

Arthur Kabulo insiste que "la CNDH ne se lassera jamais de faire le suivi de l'exécution effective des cahiers de charge par les entreprises minières".

Marcelo Mfumu depuis Kolwezi