Écroulement du pont Kasaï : Un bac de 15 tonnes sera jeté sur la rivière pour permettre la traversée de la population

Publié mar 27/10/2020 - 10:56
Photo 7SUR7.CD

Le caucus des députés nationaux et sénateurs du Kasaï a été reçu en audience le lundi 26 octobre 2020 par le vice-premier ministre et ministre des Infrastructures et Travaux Publics (ITP) pour lui faire part des difficultés que traverse la population du Kasaï à la suite de l'écroulement du pont jeté sur la rivière Kasaï reliant la coline de Kele à celle de Kanzala.

D'après le député national Simon Mulamba Mputu qui a participé à cette rencontre, le VPM des ITP a annoncé trois mesures provisoires pour permettre la traversée de la population.

« Après échanges, le ministre nous a annoncé trois solutions. La première solution, un bac qui ne peut que supporter 15 tonnes sera jeté sur la rivière Kasaï dans un délai de 15 jours. La deuxième solution, une équipe des experts et techniciens quitte Kinshasa ce mardi pour la ville de Tshikapa pour évaluer les dégâts et trouver des solutions pour réhabiliter le pont écroulé dans plus au-moins 3 mois. Et la troisième solution qui est durable c'est le finissage des travaux de construction d'un nouveau pont d'ici fin juin 2021 », a affirmé à 7SUR7.CD le député Simon Mulamba.

Il appelle ainsi la population au respect strict des tonnages.

Il sied de signaler que depuis l'écroulement de ce pont, aucun bilan n'a été annoncé par les autorités provinciales. Le gouverneur du Kasaï Dieudonné Pieme se réserve le temps que les services poursuivent les fouilles.

C'est le troisième pont à s'effondrer dans l'espace d'un mois dans la province du Kasaï après ceux jetés sur les rivières Musanza sur la RN1 dans le secteur de Bapende et Basanga dans le secteur de Tshikapa.

Le pont Kasaï est situé sur la RN1 et permet la connexion entre Kinshasa et l'ex Katanga en passant par les provinces de l'espace Kasaï.

Fabien Ngueshe, à Tshikapa