RDC-Paie des enseignants : 5 hauts responsables du ministère de l'EPST parmi les responsables du présumé détournement de près de 62 milliards de FC (IGF)

Publié mer 18/11/2020 - 17:43
7SUR7.CD

L'Inspection Générale des Finances (IGF) a rendu public,  ce mercredi 18 novembre 2020, le contenu de son rapport sur la mission de contrôle de la paie des enseignants par le SECOPE (Service de Contrôle et de la Paie des Enseignants ndlr).

D'après Jules Alingete Key, inspecteur général des Finances  chef de service qui était face à la presse, l'objectif de l'IGF était de vérifier l'apparition subite de nouvelles unités dans la paie avec le déclenchement de la gratuité de l'enseignement primaire.

D'après la même source, il était également question d'examiner la situation de mise à disposition des fonds au profit du ministère de l'Enseignement Primaire Secondaire et Technique (EPST).

Comme résultat de la mission de contrôle, Jules Alingete Key confirme l'existence de faux arrêtés antidatés de recrutement des agents et de création des écoles, ainsi que l'explosion du personnel non enseignant au détriment du personnel enseignant, "pourtant principal destinataire de la gratuité de l'enseignement".

Dans la foulée, le rapport de la mission de contrôle de l'IGF révèle un présumé détournement de 62 milliards de Francs Congolais et l'utilisation des fausses factures pour détourner les fonds mis à la disposition par l'État Congolais.

Par ailleurs, l'IGF a indiqué que 5 hauts responsables du ministère de l'EPST et quelques agents de la Direction de la Paie, du Trésor et de l'ordonnancement du ministère des Finances sont identifiés comme responsables.

Jephté Kitsita