Beni : L'armée repousse une attaque Maï-Maï contre sa position à Oïcha

Photo 7SUR7.CD

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo ont déjoué une attaque rebelle qui visait leur position à Mabasele, un quartier à l'Ouest de la commune rurale d'Oïcha, en territoire de Beni (Nord-Kivu) dans la nuit du lundi à ce mardi 24 novembre.

Les assaillants identifiés comme des miliciens Maï-Maï par les autorités militaires et civiles locales ont tenté leur forfait vers 23h du lundi mais ont vite fait face à la résistance de l'armée congolaise. Ce qui a permis d'éviter les dégâts.

De détonations d'armes ont retenti cette nuit-là, faisant penser à une nouvelle incursion des rebelles ADF dans la cité.

Le lieutenant Samuel, commandant militaire de la position attaquée qui relate les faits, indique que les rebelles étaient munis d'armes blanches et à feu. Il parle d'une 2ème attaque Maï-Maï contre ce lieu en l'espace de quelques semaines seulement mais rassure et appelle la population d'Oïcha au calme.

Dans leurs nombreuses communications, les FARDC ont toujours décrié l'attitude des groupes armés locaux qu'elles accusent de servir souvent de béquilles aux ADF considérés comme la plus grande menace en région de Beni.

L'armée a toujours soupçonné des rapports de coalition entre ces mouvements armés pour déconcentrer les militaires sur la ligne de front.

Isaac Kisatiro, à Butembo