EPST - ESU : "Il n'y aura pas d'année blanche", rassure le ministre de la santé

Dr. Eteni

 

À l'issue de la réunion du Comité multisectoriel de lutte contre la Covid-19 présidée par le premier ministre, le mercredi 13 janvier 2021, le ministre de la santé, le docteur Eteni Longondo, a appelé les élèves et les étudiants à l'apaisement en leur rassurant qu'il n'y aura pas d'année. 

En vue d'amplifier la lutte contre la deuxième vague de cette pandémie, il a annoncé que d'autres mesures ont été adoptées et seront soumises à l'approbation du président de la République. 

"Nous avons pris un certain nombre de mesures qui seront annoncées après l'approbation par le chef de l'État. Ce sont des mesures que nous allons transmettre au chef de l'État et nous allons les annoncer. Que les étudiants ou les élèves ne pensent pas qu'il y aura une année blanche. Les étudiants vont continuer avec leurs études. Ceux qui ont débuté l'année académique 2019-2020, je crois qu'ils vont la terminer. Il n'y aura pas d'année blanche. C'est ça le message phare", a-t-il déclaré. 

Toutefois, le ministre de la santé Eteni a insisté sur le respect des gestes barrières notamment le port des masques, le lavage des mains et la distanciation physique. 

"Ce sont des gestes simples qui peuvent sauver des vies", a martelé le ministre de la santé. 

Face à la recrudescence des cas de malades dus à la deuxième vague de Covid-19, les autorités de la République avaient décidé notamment de renvoyer à une date ultérieure la reprise des cours au niveau de l'enseignement primaire ainsi qu'au niveau de l'enseignement supérieur et universitaire. 

Cependant, des voix s'élèvent de plus en plus pour exiger la levée de cette mesure d'autant plus que les bars et les églises restent opérationnels. 

Merveil Molo