RDC : L'ex-AG de l'ANR, Kalev Mutond, traduit en justice pour "enlèvement et torture" 

7SUR7

Christophe Ngoyi, président de la société civile de la RDC, porte plainte contre Kalev Mutond, ancien administrateur général de l'Agence Nationale de Renseignements (ANR), pour notamment "enlèvement" et "torture".

Il a déposé sa plainte, ce jeudi 14 janvier 2021, au Parquet général près la Cour d'appel de Kinshasa-Matete, en République démocratique du Congo.

"Il est vrai que j'avais accordé mais au regard de la situation, à moi-même, ce que j'ai subi, je n'arrive pas à l'oublier. En analysant l'activité de monsieur Kalev, il essaie d'interférer dans beaucoup de choses. Sur le plan sécuritaire, il exerce pression sur d'autres membres qui sont restés en service et cela annule carrément le pardon parce qu'on considère qu'en accordant le pardon, en face, on attend que quelqu'un se dise que j'avais mal agi, on m'a pardonné, maintenant là, je dois me remettre en cause puis reprendre ma vie autrement. Mais apparemment, monsieur Kalev, c'est quelqu'un endurci, il a un coeur dur", a-t-il expliqué à 7SUR7.CD.

Et de renchérir : "Par ailleurs, il y a toutes ses victimes qui ne font que hanter mon esprit parce qu'il y a des gens, moi je peux accorder, il y en a qui sont morts. Et toutes ces victimes, il y en a qui sont dans les fosses communes, il y a de ceux qui, jusqu'aujourd'hui, continue à ressentir les méfaits de monsieur Kalev. J'ai décidé de porter plainte et j'invite toutes les autres personnes qui ont eu à subir les mêmes choses que moi, à poser les mêmes actes...". 

De son côté, Kalev Mutond, joint par la rédaction de 7SUR7.CD, a affirmé que c'est le droit de chaque citoyen de traduire en justice qui il veut.

Pour rappel, Christopher Ngoyi avait été arrêté en 2015 lors des manifestations contre la loi électorale. Il avait été relâché en août 2016. Kalev Mutond, quant à lui, a été remplacé par Inzun Kakiak, à la été de l'ANR au mois de mars 2019.

Prince Mayiro et Elysée Odia