Constant Omari : "Si on ne change pas ce que je décrie, ceux qui viendront quelles que soient leurs qualités, ils vont peut être sombrer encore plus"

7SUR7

C'est officiel ! Constant Omari ne sera pas candidat à sa propre succession aux prochaines élections au sein de la Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA). 

Il l'a annoncé lui-même au cours d'une interview accordée à Canal+ et diffusée le lundi 29 mars 2021.

"Je vais être très clair, je ne serai pas candidat (...) pour la simple raison que je pense que j'ai beaucoup fourni au niveau de la FIFA, au niveau de la CAF, au niveau de la Fédération aussi. Il faut laisser aux autres qui en ont les ambitions de pouvoir continuer là où nous nous serons arrêtés", a déclaré Constant Omari.

Cependant, le président de la FECOFA dit craindre que son successeur ne parvienne pas à accomplir sa mission si les choses ne changent pas dans le secteur du football au niveau national. Constant Omari affirme haut et fort qu'il n'existe pas de politique sportive nationale en République démocratique du Congo.

"Mon seule regret ce que si on ne change pas aujourd'hui ce que je suis en train de décrier, ceux qui viendront quelles que soient les qualités qu'ils vont avoir, ils vont pas progresser, peut être qu'ils vont plus sombrer encore", a prévenu Omari.

Pour rappel, après l'élimination de la RDC pour la phase finale de la Coupe d'Afrique des Nations prévue l'année prochaine au Cameroun, plusieurs voix se sont levées pour exiger le départ de Constant Omari de la FECOFA.

Lors de la conférence de presse d'avant match tenue le dimanche dernier à Kinshasa, le capitaine des Léopards, Marcel Tisserand, n'est pas allé par 4 chemins pour donner les raisons qui ont conduit à l'élimination de la RDC. Il a notamment cité le manque d'organisation au sein de la FECOFA.

Jephté Kitsita