Sortie du gouvernement Sama : Au-delà du non-respect du quota femme, le blocage provient de la difficulté à lier les textes au vécu (Me Frédéric Kwamba)

7SUR7

Plus d'un mois après la désignation du premier ministre Sama Lukonde, la sortie du gouvernement se fait toujours attendre. Entre-temps, les voix s'élèvent pour appeler au respect de la représentativité de la femme.

Au cours d'une interview accordée à la rédaction de 7SUR7.CD mardi 6 avril 2021, Me Frédéric Kwamba Tshingez, avocat au barreau de Kinshasa/Gombe, a justifié ce blocage à la difficulté de joindre les textes relatifs aux droits des femmes, au vécu ainsi qu’aux mentalités, en plus du non-respect du quota.

"Il doit y avoir un problème plus sérieux que ça. Le problème du blocage n'est pas totalement juridique, c'est plutôt lié aux us et coutumes et aux mentalités. Nous devons plus retourner sur les textes et faire en sorte que ces textes soient acceptés", a-t-il fait savoir.

Ce juriste de formation dit poursuivre son combat pour l'égalité "homme-femme", tant que les textes y relatifs ne seront pas respectés, reconnaissant toutefois les avancées enregistrées par la RDC, sur la question du genre. 

"Aussi longtemps que les textes et les vécus ne s'accomodent pas, nous serons toujours en train de nous battre pour un monde égalitaire", a martelé Me Kwamba.

Il a, par ailleurs, appelé à la lutte contre tout ce qui bloque l'épanouissement de la femme.

"Du fait que nous avons des femmes qui se sont déterminées, se sont affirmées dans différentes institutions, tout porte à croire que demain sera plus que ce que nous vivons aujourd'hui. Ce que nous devons faire, c'est d'essayer de lutter contre tout ce ce qui bloque l'épanouissement de la femme", a-t-il soutenu.

Rappelons que le premier ministre Sama Lukonde a été nommé par ordonnance présidentielle depuis le 15 février 2021 en remplacement de Sylvestre Ilunga Ilunkamba. Le gouvernement de ce dernier compte 13 femmes sur 66 membres qui le composent.

Christel Insiwe