RAM : LYREC appelle Augustin Kibassa à sursoir l'application de l'arrêté qui institue cette taxe

Photo 7SUR7.CD

La Ligue des jeunes pour la Renaissance du Congo (LYREC), une structure de la société civile, appelle le ministre des Postes des Télécommunications et Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication (PT-NTIC) Augustin Kibassa Maliba, à sursoir l'application de l'arrêté qui institue le Registre des Appareils Mobiles (RAM).

Cet appel est contenu dans un communiqué rendu public ce mardi 04 mai 2021, par cette organisation, qui souligne que, depuis l'institution de cette taxe, une méfiance règne au sein de la population.

"Depuis l'institution de RAM à l'initiative du ministre des PT-NTIC, il règne un climat de méfiance entre d'un côté les consommateurs des services des téléphonies mobiles et de l'autre côté, les vendeurs desdits services et les institutions étatiques compétentes en la matière. À ce jour où cette situation suscite des tensions sociales qui ont conduit à des manifestations citoyennes, LYREC reste très préoccupée par la quête des voies à des sorties de ces troubles", lit-on dans ce communiqué.

Et d'ajouter : "LYREC recommande à l'autorité ministérielle compétente, de sursoir conservatoirement l'application de l'arrêté instituant la taxe dite RAM. De charger les services techniques compétents notamment l'ARPTC, d'amorcer en collaboration avec les organisations de la société civile, des séances de sensibilisation et d'éducation au civisme fiscal au profit des contribuables en vue d'augmenter, les chances pour ces derniers de s'acquitter de leur devoir fiscal sans que cela ne redonne lieu à des situations de troubles".

Il sied de souligner que la taxe sur le Registre des Appareils Mobiles (RAM) continue à susciter des débats au sein de la société congolaise. Dans un communiqué rendu mardi 04 avril, l'Observatoire de la Dépense Publique (ODEP) demande à l'Assemblée nationale d'ordonner la surséance de cette taxe "dont les recettes sont contrôlées par les réseaux obscures".

Le Registre des Appareils Mobile (RAM) est une taxe instituée par le ministère des PT-NTIC en 2020. Augustin Kibassa a affirmé que les recettes générées par cette redevance serviront à construire des usines de montage des téléphones, à installer le wifi gratuit dans les universités publiques et espaces publics, à numériser les admistrations publiques et à réaliser plusieurs autres projets de développement.

Alain Saveur Makoba, à Kananga