RDC - Libéralisation du secteur de l'électricité : Les projets actuellement en examen vont produire 1300 MW d'ici 2030 (DG ARE)

7SUR7

Le chargé de mission du chef de l'Etat en charge de l'Agence pour le Développement et la Promotion du Projet Grand Inga (ADPI-RDC)  Bruno Kapandji Kalala a effectué, ce mardi 4 mai 2021, une visite de courtoisie à l'Autorité de Régulation de l'Energie (ARE).

Au cours d'une interview accordée à la presse au terme de cette visite, la directrice générale de l'ARE Sandrine Mubenga a affirmé qu'il se trouve sur sa table beaucoup de dossiers des opérateurs qui veulent  investir dans le secteur de l'électricité en RDC.

Elle a indiqué que des dossiers actuellement sous examen au niveau de son établissement vont  produire 1300 MW d'ici l'année 2030

" Il y a pas mal d'investisseurs qui s'intéressent à ce secteur et pour lesquels nous sommes en train de traiter les dossiers. Les dossiers que nous traitons jusque-là vont injecter à peu près 1300 MW d'ici 2030. Donc nous sommes déjà actifs et avons eu pas mal de feedback des personnes intéressées. Il y a donc des investisseurs et nous en attendons davantage", a déclaré Sandrine Mubenga.

Elle a précisé qu'à ce stade environ une quinzaine de dossiers sont actuellement en cours de traitement au niveau de l'Autorité de Régulation de l'Energie (ARE).

Sur la question de la mauvaise qualité des services de la Société Nationale d'Electricité (SNEL) à Kinshasa notamment,  Sandrine Mubenga dit attendre les opérateurs venir investir en masse dans le marché kinois.

" La SNEL produit  à peu près 96% de l'électricité que nous avons en RDC. C'est vrai qu'au niveau de  Kinshasa, la SNEL a le  monopole. Mais cela ne pourra changer que lorsqu'on aura d'autres opérateurs qui viendront proposer leurs services au niveau de la production, la distribution, le transport et la commercialisation de l'électricité", a-t-elle dit.

Pour sa part, Bruno Kapandji a indiqué qu'il a abordé plusieurs sujets avec son hôte. A l'en croire, ils ont parlé du Grand Inga et de la politique énergétique de la RDC.

Il a félicité la DG de l'ARE. Il a affirmé que le président de la République a choisi une personne indiquée qui a une expertise et une expérience avérées dans le domaine pour avoir travaillé dans le secteur aux États-Unis.

Rappelons que Sandrine Mubenga a été nommée directrice générale de l'Autorité de Régulation de l'Energie (ARE) par le président de la République le 17 juillet 2020. 

Orly-Darel Ngiambukulu