Zoé Kabila : "Quitter la gestion d'une province n'est pas la fin du monde. L'important est d'avoir la passion pour sa province et sa population"

Photo 7SUR7.CD

Zoé Kabila Mwanzambala est sorti de son silence après sa destitution au poste de gouverneur de la province du Tanganyika par les députés provinciaux jeudi dernier.

Dans un compte rendu lu devant la presse ce vendredi 7 mai après une réunion extraordinaire de conseil des ministres présidée par Zoé Kabila par visioconférence, le ministre de la communication et médias, affirme que le gouverneur déchu dit attendre la sagesse du chef de l'État, Félix Tshisekedi pour trouver une solution à la situation qui prévaut en province.

« Le gouverneur dit attendre la sagesse du chef de l'État qui est le garant du bon fonctionnement des institutions ainsi que de la justice congolaise pour dire le bon droit afin de trancher la situation qui prévaut actuellement dans la province », a dit Zoé Kabila cité par Dieudonné Kamona.

Et de poursuivre : « Rien n'est nouveau. Quitter la gestion d'une province n'est pas la fin du monde. L'important est d'avoir la passion pour sa province et pour sa population. Dans la gestion de l'intérêt supérieur de la Nation, il n'y a pas l'Union sacrée ni de FCC mais seule la nation congolaise reste l'identité de tous les congolais ».

Il sied de signaler que la destitution du gouverneur de la province du Tanganyika Zoé Kabila a suscité plusieurs réactions d'indignation sur le plan local et national. Il a été destitué par les députés provinciaux le jeudi 06 mai, notamment pour « mégestion et manque de leadership ».

Marcelo Mfumu