Tshisekedi : "Dans l'avenir immédiat, le Congo sera au centre des convoitises et des stratégies du monde entier pour le cobalt et le cuivre"

Illustration

Le président Félix Tshisekedi Tshilombo a, à son arrivée à Lubumbashi dans le Haut-Katanga ce mercredi 12 mai 2021, affirmé que la République Démocratique du Congo sera au centre des convoitises du monde entier pour le cobalt et le cuivre exploité dans le pays.

Devant la foule qui l'attendait depuis le matin et en présence du premier ministre Sama Lukonde, le chef de l'État a souligné qu'il est venu dans le Katanga pour parler aux chefs d'entreprises minières dans un contexte où « les congolais deviennent de plus en plus pauvres alors que les responsables des sociétés minières s'enrichissent ».

« Demain je serai à Kolwezi pour aller voir les choses dont je ne suis pas content. C'est-à-dire, notre pays a beaucoup de minerais. Des minerais qu'on appelle stratégiques, dans l'avenir immédiat, le Congo sera au centre des convoitises, au centre des stratégies du monde entier pour le cobalt et le cuivre et d'autres minerais qu'on regorge. Mais c'est anormal que nous, les congolais nous puissions continuer à souffrir. Ceux qui viennent exploiter, s'enrichissent, et nous les propriétaires des minerais, nous restons toujours pauvres. Ces choses sont finies. Je pars demain à Kolwezi pour parler avec les investisseurs pour que je puisse voir clair. Je vais que le Congo se développe », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, le président Tshisekedi a indiqué qu'il veut voir les jeunes trouver des emplois et les routes être construites. D'après lui, les entreprises minières du Lualaba doivent travailler dans sa vision : « le peuple d'abord ».

« Ce n'est pas normal que les minerais partent et le Congo manque des hôpitaux, des routes et que la population reste toujours pauvre et continue à souffrir. Ceux qui font à ce que la RDC reste pauvre, je vais leur connaître et voir comment ils vont continuer à faire ces choses là. Ils nous ont beaucoup volés et c'est terminé. Voilà pourquoi je suis venu parler avec les miniers pour leur dire pour moi ça suffit. Le Congo que moi je vais voir est le Congo qui donne aux jeunes le travail, le Congo qui fait des congolais des millionnaires », a-t-il précisé.

Il sied de noter que le chef de l'État est arrivé à Lubumbashi vers 17 heures en provenance de Kampala en Ouganda où il a participé à l'investiture de son homologue Youweri Museveni.

Patient Lukusa, à Lubumbashi