Lualaba : 6 morts lors d’une répression militaire à Kisankala

7SUR7

Six (6) personnes sont mortes lors d’une répression des éléments des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) dans le village Kisankala, qui se situe dans la commune rurale de Fungurume, au territoire de Lubudi (Lualaba), le mardi 08 juin 2021.

La société civile locale, qui rapporte l’information à 7SUR7.CD ce vendredi, explique que le drame a eu lieu suite à une dispute qui a opposé un sujet Juif aux habitants de la place. 

« Il y a eu mort d'hommes. 6 personnes sont mortes. Tout part d'un malentendu qu'il y a eu. Un sujet juif qui tient cette concession, et qui a demandé aux gens qui exploitaient de partir sans délai de la concession alors qu'ils sont en règle avec les frais qu'ils payaient comme caution. C'est de là que partent toutes ces émeutes. Ça crée un effroi dans la population. Les services de la place ont dû convoquer un conseil de sécurité autour du chef du village pour statuer sur la situation », a expliqué Werner Mukekwa, secrétaire de ladite structure citoyenne.

La même source ajoute par ailleurs que la situation a dégénéré lorsque les agents de l'entreprise minière COMID ont refusé de recevoir les notables du village. 

« Le conseil a été reporté au lendemain suite à l'absence des agents de COMID. Arrivé le mardi 8 juin 2021, les agents de COMID ont refusé de nous recevoir. Du coup, les manifestants ont commencé à scander des cris, des chants. 30 minutes plus tard, les crépitements de balles aux abords du village et non de la concession. On croyait à une dissuasion, on s'est dispersés. Plus tard, on a commencé à compter les morts. C'était une situation macabre dans ce village. On a tiré à bout portant sur la population », a-t-il fait savoir. 

Il sied de préciser que les dépouilles mortelles des victimes ont été acheminées à l'Hôpital Général de Référence (HGR) Mwangeji toujours dans la province du Lualaba.

Marcelo Mfumu, à Kolwezi