Sénat : Seul candidat à la succession de Badibanga, Eddy Mundela promet de soutenir toutes les réformes législatives susceptibles de booster l’économie

7SUR7

Lors de l’audition de son message de campagne devant ses collègues sénateurs le 10 juin 2021, le seul candidat à la succession de Samy Badibanga a dévoilé quelques actions qu’il compte mener en vue de consolider les liens entre le sénat congolais et les parlements étrangers.

Le sénateur Eddy Mundela, membre de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS/Tshisekedi), a promis entre autres de :

- Créer des groupes d’amitié bilatéraux ;

- Conclure des accords de coopération entre le sénat de la RDC et des Parlements étrangers ;

- Accueillir des réunions des organisations interparlementaires ;

- Organiser des conférences sous-régionales entre commissions parlementaires ;

- Régler des conflits entre États via des réunions bilatérales ou interparlementaires, etc.

En outre, le sénateur Eddy Mundela a promis d’appuyer le vote des lois initiées en faveur de la vie nationale et de la consolidation de l’Etat de Droit. 

« Sur le plan politique, de la sécurité et des libertés, je soutiendrai les principales réformes legislatives en rapport avec la consolidation de la paix et de l’État de droit. Sur le plan économique et financier, outre les lois des finances votées chaque annee dans notre Chambre, je soutiendrai toutes les réformes législatives à caractère économique susceptibles de booster l’économie de notre pays », a-t-il ajouté avant d’appeler ses collègues à faire un choix judicieux en lui accordant leur suffrage. 

L’élection du nouveau premier vice-président du Sénat de la République démocratique du Congo aura lieu ce samedi. Le vote est prévu à partir de 10 heures. 

Moise Dianyishayi