RDC : Une entreprise Sud-africaine prête à disponibiliser 400 millions $ pour l'exploitation du gaz méthane du Lac Kivu

7SUR7

Le ministre des Hydrocarbures, Didier Budimbu a échangé le lundi 19 juillet 2021 avec le gouverneur du Sud-Kivu, Théo Ngwabije Kasi, sur l'exploitation du gaz méthane enfouie dans le lac Kivu.

D'après le gouverneur Théo Ngwabije, l'exploitation de ce gaz constitue une grande opportunité économique pour permettre à sa province de bénéficier de ses bienfaits qui occasionneront la production de l'électricité et bien plus, engendreront des ressources financières.

Pour y arriver, le chef de l'exécutif provincial du Sud-Kivu sollicite l'implication du ministre dans le dossier du Congaz.

Cette opération est financée à hauteur de 400 millions $ par une entreprise Sud-africaine qui s'assigne le but de la rendre effective. 

« Ce projet va apporter, à terme, du courant électrique dans le Grand Kivu et bien au-delà. Cela nécessite la construction des pipelines afin de vendre le congolais même à l'extérieur du territoire national », a confié un délégué de l'entreprise Congaz. 

Le ministre des Hydrocarbures a fait savoir que « les blocs gaziers devront être attribués et exploités ». Il a demandé à cette entreprise d'apprêter les documents administratifs y afférents pour formaliser cette collaboration scellée par la signature du contrat.

À en croire la cellule de communication du ministre des Hydrocarbures, l'extraction du gaz méthane pourrait être la première étape d'une production massive d'électricité » qui peut équivaloir à « plus de 100 milliards de Kwh ».

Pour le ministre Congolais des Hydrocarbures, l'extraction du gaz méthane du lac Kivu est urgente pour éviter la concentration de ce gaz qui pourrait provoquer au travers d'une éruption volcanique des conséquences fâcheuses. 

Pour rappel, le lac Kivu contient approximativement 60 km3 de méthane (CH4) et 300 km3 de dioxyde de carbone (CO2). Ces gaz sont enfouis dans les couches profondes du lac Kivu. 

Jephté Kitsita