CENI : "L'idéal sera basé sur une personne ayant un courage exceptionnel de proclamer les véritables résultats issus des urnes" (Confessions religieuses)

7sur7

Au terme de leur réunion de ce vendredi 23 juillet 2021 à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, les confessions religieuses se sont exprimées sur les critères que doit remplir le futur président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). 

Dans la déclaration finale sanctionnant leur réunion et lue par l'abbé Donatien Nshole, secrétaire général de la Commission Épiscopale Nationale du Congo (CENCO), ces confessions religieuses font savoir que le prochain patron de la centrale électorale doit faire preuve, notamment d'un courage "exceptionnel" en vue de proclamer les vrais résultats des élections. 

"À la lumière des critères fixés par la loi sur la CENI, l'idéal pour nous sera basé sur la personne ayant un leadership éthique et consensuel élevé, une maîtrise de la gouvernance électorale, des compétences managériales, une loyauté sans faille au respect de la constitution et des lois de la République et un courage exceptionnel de proclamer les véritables résultats issus des urnes", rapporte ladite déclaration.

Quant à la désignation proprement dite du président de la CENI, les confessions religieuses projettent de trouver un consensus. Faut de quoi, elles promettent de passer au vote.

Parmi les confessions religieuses habilitées à désigner le président de la centrale électorale, il y a l'église catholique, l'église orthodoxe du Congo, la Communauté islamique du Congo, l'Armée du Salut, l'église de réveil et l'Union des églises indépendantes du Congo. 

Prince Mayiro